Aucun sens des valeurs

C’est sans doute moins important que le football et que les frasques des décérébrés de la télé-réalité, mais toujours est-il que deux grandes villes africaines sont en grave pénurie d’eau. Il s’agit du Cap en Afrique du sud et de Bouaké qui est la deuxième ville de Côte d’Ivoire en nombre d’habitants. Ce ne sont pas deux cas isolés, il y a malheureusement d’autres villes et villages qui subissent le même sort sur la planète et qui sont encore plus sous-médiatisés. Du fait, on en arriverait presque à croire que c’est une information de peu d’importance.

Et pourtant, au delà de la détresse légitime des citoyens du monde qui sont victimes de cette catastrophe, cela met en relief d’autres problèmes qui laissent supposer que cette situation inadmissible va encore s’aggraver et continuer de se répandre très rapidement dans d’autres zones du globe. Pour commencer, il est utile de rappeler que ce drame frappe essentiellement les plus démunis et les classes moyennes. Quant aux autres, les fameux 2% les plus aisés, ils ne se gênent pas pour faire creuser des forages [Ce qui aggrave le problème en vidant les nappes phréatiques] afin de continuer comme si de rien n’était à remplir leurs piscines et à laver leurs voitures. Après tout, cela peut se comprendre car il est impossible de devenir riche, au sens vulgaire du terme, en se reposant sur le partage. C’est le système que nous supportons inconsciemment ou non qui est comme ça. Il n’y a pas de miracle à en attendre.

Le capitalisme n’est qu’une glorification de l’égoïsme

A ce propos, intéressons-nous de plus près à ce fameux système qui est vraiment passé expert de haut niveau dans l’art de fausser notre sens des valeurs. C’est un point très important car un changement bénéfique ne pourra intervenir qu’à partir du moment où une véritable prise de conscience se généralisera. Mais en attendant, commençons à penser par nous-même. Pour que ce soit bien bien clair, je vais vous poser une simple question :

Si vous étiez sur une île déserte et que je vous donne le choix entre de l’eau à volonté, du pétrole à volonté ou de l’or à volonté, que choisiriez-vous ?

J’espère pour vous que votre choix s’est porté sur l’eau, sinon vous êtes mort en moins de trois jours. Tout simplement parce que votre corps ne peut guère tenir plus longtemps. Cela vient du fait qu’il perd environ deux litres d’eau par jour à cause de l’urine, de la transpiration et de la respiration. Et en regardant un peu plus loin, il est évident que dans un second temps l’eau permet bien sûr de se nourrir en participant notamment à cultiver des fruits et des légumes.

La vraie richesse, c’est ce qui reste quand on a perdu tout son argent

Voilà qui est dit, avec votre pétrole et votre or vous avez toutes les chances de devenir le plus riche du cimetière. Et pourtant, il n’y a que ça qui compte. La fausse richesse s’étale éhontément dans les médias, jusqu’à allégrement dépasser le stade de l’obscénité. C’est en cela que l’on peut déduire sans risque de se tromper qu’il y a un déséquilibre flagrant dans notre échelle des valeurs. Pour enfoncer le clou, je tiens à ajouter que si  ce même problème avait lieu dans une grande ville américaine, il ne fait aucun doute que la machine médiatique s’emballerait à outrance. Ce qui ne veut pas dire pour autant que ce serait forcément accompagné d’un changement de paradigme. Il n’y a qu’à se replonger dans le scandale de l’eau empoisonnée au plomb dans la ville Flint située dans le Michigan pour bien comprendre la logique qui est mise en œuvre par les gouvernants.

Ce scandale a certes fait les gros titres, mais globalement on peut dire que l’opinion a réussi à digérer la pilule. Et pour cause, la ville de Flint compte à peu près 45% de ses habitants qui sont sous le seuil de pauvreté. Et pour ne rien arranger, 57% de la population est afro-américaine. Ce qui est un terme politiquement correct pour désigner les humains à peau foncée dont tout le monde se contrefout. Maintenant, imaginez l’espace de quelques secondes que cette même situation se produise à Beverly Hills, ou dans un quartier huppé de Washington… Dans ce cas, n’êtes-vous pas d’accord avec la théorie qui me fait penser que le problème serait vite réglé ?

Ce deux poids deux mesures, c’est encore un terrible signe de perte des valeurs. On nous a tellement habitué à plaindre les riches et à ignorer les pauvres que cela s’est profondément ancré dans une sorte de normalité. Mais plutôt que de se lamenter, on va plutôt s’atteler à trouver des solutions. Et après, c’est promis, vous aurez éventuellement le loisir de retourner dans le monde magique et merveilleux du divertissement sous contrôle. Déjà, je peux vous annoncer une très bonne nouvelle : L’eau ne s’est pas évaporée dans l’espace. Il y a toujours la même quantité d’eau sur la planète. Les problèmes proviennent donc d’une mauvaise répartition et surtout d’une très mauvaise gestion. De là à dire qu’il faut virer les mauvais gestionnaires, il n’y a qu’un pas que je vais franchir allégrement en ajoutant que les sinistres individus qui sont coupables ou complices d’un tel crime devraient être jugés et emprisonnés au motif de crime contre l’humanité.

Au bout d’un moment il faut arrêter de tourner autour du pot. Techniquement, il est tout à fait possible de revenir à la normale au prix de quelques efforts. C’est certain. Par contre, tout remède restera sans effet tant que subsistera ce problème de déséquilibre des valeurs. Tout simplement parce qu’il est très difficile d’avancer avec un gros boulet en métal attaché à la cheville. Je pense que vous avez saisi la métaphore, c’est ce que représente aujourd’hui les politiciens de tout poil et leurs amis les riches qui accaparent toutes nos précieuses ressources avec leur complicité. A ce sujet, j’espère de tout cœur qu’il est inutile de vous rappeler que la Terre entière est l’habitat naturel des êtres humains et qu’à ce titre elle ne devrait appartenir à personne. N’en déplaise aux États et aux multinationales sans foi ni loi, nous devrions toutes et tous nous comporter comme de très bons locataires.

Jusqu’à présent, plusieurs lignes rouges ont été franchies. La privation d’eau potable reste pratiquement la dernière, en attendant que la pénurie d’oxygène se précise. A force de faire l’autruche, tout cela nous conduit tout droit vers des émeutes violentes dont l’issue est bien incertaine. Il est donc plus que temps de retrousser nos manches pour faire reculer les inégalités tout en faisant le maximum pour restaurer notre écosystème qui a l’indéniable capacité de permettre à tout le monde de jouir paisiblement de ce petit miracle que représente la vie. Pour ce faire, il va falloir apprendre à raisonner autrement qu’en terme financier parce que ce mode de pensée est hautement destructeur. En conclusion, la solution c’est à minima de respecter les biens communs. L’eau n’est ni un luxe, ni une marchandise… car c’est le fondement de la vie. Son accès en quantité suffisante doit être garanti à toutes et tous à l’aide d’une gestion sans faille. Marre de ce monde à plat ventre devant l’argent. Rien de plus à ajouter. Si ce n’est que du pain et des jeux, ça passe mieux avec un verre d’eau potable.

Cadeau bonus

Si vous vous demandez comment on a pu en arriver là, voici un documentaire très bien fait qui explique les techniques de fabrication du consentement qui sont utilisées par les financiers et les politiques afin de vous convaincre que les sinistres projets qu’ils préconisent sont élaborés pour votre bien. Prenez un peu de temps pour le regarder, vous pourrez vous rendre compte que le contrôle « des masses » fonctionne hélas à merveille. Si vous souhaitez échanger sur ce sujet, vos commentaires constructifs sont les bienvenus.

 

Restez informé !

Pour être automatiquement averti par courriel quand une nouvelle contribution est publiée ou mise à jour dans cette rubrique, merci de cliquer le bouton ci-dessous :

Suivre cette rubrique
86 abonnés
X

Suivre cette rubrique

E-mail : *
Solutions Alternatives fonctionne un peu comme un magazine qui vous propose de nouvelles informations toutes les semaines. En complément, la base de connaissances vous permet d’avoir accès à différentes techniques d’autonomie régulièrement mises à jour. Il y a aussi des formations sur le libre, ainsi que d’autres services… Avec les forums qui favorisent les échanges constructifs et la synergie, vous obtiendrez du soutien technique professionnel pour le montage et le suivi de vos projets. En devenant membre du club vous bénéficierez d’un contenu de qualité tout en participant activement à l’élargissement de nos actions pour l’autonomie. Donc merci d’avance de nous rejoindre afin que nous puissions avancer ensemble vers un véritable développement durable. L’inscription au site est simple et rapide.

Partager cet article sur les réseaux asociaux :
Facebooktwittergoogle_pluspinterest

2 votes

Laisser un commentaire ?

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.