Autonomie et batterie

Batterie à supercondensateur graphène

Si le solaire photovoltaïque et le petit éolien ont toujours du mal à décoller c’est à cause du problème du stockage de l’énergie. Mais maintenant ça va évoluer très vite parce que cette limitation technique est enfin derrière nous. Il y a désormais de nouvelles solutions sur le marché et aussi de nouveaux concepts qui fonctionnent en laboratoire en attendant d’être industrialisés prochainement. Ce n’est pas une information anodine car cette évolution va permettre à tout un chacun de s’affranchir des fournisseurs d’électricité pour devenir son propre producteur d’énergie.  Cette fiche est réactualisée périodiquement en fonction des nouvelles technologies qui apparaissent sur le marché.

Je ne vais pas vous faire tout un article sur les défauts des entreprises en charge de produire et de distribuer l’électricité, mais un petit rappel s’impose néanmoins. La majorité du courant du réseau est d’origine non renouvelable. Ces sources d’énergie sont polluantes, dangereuses et coûteuses. Sans parler des problèmes géopolitiques qui sont causés par l’exploitation du gaz, du pétrole et de l’uranium. Quant au charbon, merci pour nos bronches… Il y a aussi bien sûr tous les poteaux et autres lignes à haute tension qui consomment des ressources et enlaidissent le paysage. Tout ça pour quoi ? La réponse est simple : Faire de vous un docile consommateur de courant qui paye sans sourciller des factures de plus en plus élevées. Inutile de rêver, la tendance ne sera jamais à la baisse.

On peut toujours râler, ça ne changera rien. Par contre, ce qui peut faire évoluer la situation c’est de devenir autonome au niveau de votre consommation électrique. Bien sûr ce n’est pas gratuit. Mais est-ce que l’électricité que vous consommez actuellement est gratuite ? La réponse est non. Alors quand on fait bien ses calculs, mieux vaut avoir son argent placé en énergie renouvelable plutôt qu’à la banque. Dans le premier cas vous gagnez à tous les coups en n’ayant plus de factures d’énergie à régler et de l’autre vous avez peut-être de l’argent de placé mais qui vous rapporte quelques misérables pourcents. Et pour finir, d’un coté vous financez une économie réelle et de l’autre vous participez à ce grand casino mondial totalement immoral qui s’appelle la finance. Donc il y a un double intérêt à bien se poser la question de franchir le pas vers le renouvelable autonome. Si je précise renouvelable autonome c’est parce qu’avec du renouvelable vendu par des compagnies d’électricité vous serez encore les dindons de la farce.

Maintenant que les bases sont posées, on va voir ce qu’il est possible de faire dès à présent et aussi ce qui nous attend de bien dans les années à venir.

1) Le solaire et le petit éolien en économie d’énergie

Sur ce principe on fonctionne sans batterie. Le courant produit par le solaire ou l’éolien est toujours prioritaire par rapport à celui du réseau. C’est un onduleur spécial qui se charge de faire la gestion. Avec cette méthode on peut économiser facilement jusqu’à 70% sur ses factures d’électricité, mais pas plus car il n’y a pas de stockage. Sans pousser le bouchon trop loin, faire 50% d’économie c’est déjà super bien. Et c’est surtout ça de moins dans les poches des marchands de courant. L’avantage de cette technique c’est qu’elle est simple et peu coûteuse au regard des économies qu’elle permet de réaliser. Mais le plus génial de l’histoire c’est que c’est complètement évolutif. Par exemple : Je commence aujourd’hui avec deux panneaux solaires. Ensuite j’attends un peu et puis avec l’argent que j’ai économisé sur mes factures je rajoute un panneau de temps en temps. Et pour finir j’ajoute un système de stockage d’électricité et je peux enfin me débrancher totalement du réseau. Bilan de l’opération : vous avez récupéré du pouvoir d’achat en économisant et vous gagnez en sérénité.

2) Les batteries au lithium

Les batteries aux lithium sont les mêmes que celles des smartphones ou des véhicules électriques. On ne va pas rentrer dans tous les détails de cette technologie sous peine de s’assoupir, alors disons qu’actuellement c’est le top pour être autonome. Ce qui freinait jusqu’à présent c’était le prix. Mais les choses ont commencé à bien bouger peu après l’annonce de Tesla qui a proposé une banque d’énergie pour la maison. Suite à cela, d’autres industriels ont dégainé avec des offres plus avantageuses et surtout plus pertinentes au niveau technique. A première vue cela peut paraître cher. Sauf qu’il faut bien regarder de près les caractéristiques de cette alternative et bien noter que ces batteries sont prévues pour durer une vingtaine d’années. Là encore, ça vaut le coup de reprendre sa calculette pour faire la différence entre ce système et l’énergie du réseau. Surtout qu’il faut bien garder à l’esprit que le courant va très fortement augmenter dans les années à venir. Bilan de l’opération, il n’y a pas photo. Il y a un cas de figure où vous rentrez vite dans les économies et un autre ou vous jetez votre argent par les fenêtres tous les mois.

3) Les supercondensateurs au graphène

Les supercondensateurs c’est plus que le top. C’est carrément le Saint Graal du stockage d’énergie. Cela permet de stocker l’électricité comme le ferait une batterie avec en plus toutes les caractéristiques que peut offrir un condensateur. C’est à dire que c’est rechargeable plus d’un million de fois, que c’est beaucoup moins sensible à la température, que ça se recharge en un clin d’œil et que c’est capable de fournir énormément de puissance en peu de temps. La seule ombre au tableau c’est que la capacité de stockage est loin d’être équivalente à celle des batteries classiques pour l’instant . Mais ça évolue très vite et c’est loin d’être une chimère. Pour l’exemple, il y a actuellement en Chine des bus électriques qui sont équipés de cette technologie, toujours en Chine il y a un module de un mégawatt qui est en service pour stocker l’énergie éolienne et plus proche de nous en France un bateau électrique à Lorient qui se charge de faire la navette entre Lorient et Pen-Mané. Donc ça fonctionne, mais ce n’est pas encore tout à fait opérationnel pour les particuliers. Pour l’instant, il y a juste quelques applications telles que des démarreurs pour voiture, des perceuses, des systèmes de récupération de courant au freinage pour voiture hybride… Etc.. C’est pas mal, mais rien encore de franchement exploitable dans le cas qui nous intéresse. Autrement dit, il faut attendre que le rendement augmente, ce qui ne saurait tarder. On vous tiendra informé dès qu’il y a aura du mouvement de ce coté là, et on fera même mieux que ça.

4) Les hypercondensateurs

Par abus de langage les hypercondensateurs se sont des supercondensateurs qui auraient la même capacité de stockage qu’une batterie lithium à poids égal. Pour l’instant cela fonctionne en laboratoire et il faut encore compter du temps avant que cela puisse être industrialisé. L’important c’est de savoir que c’est dans les tuyaux et que la recherche n’a de cesse de faire augmenter le rendement. Donc on va attendre que ce soit franchement au point pour en parler plus en détail.

La vidéo du moment :

Pour vous aider à bien faire la différence entre un supercondensateur et une batterie, voici une petite vidéo sympa qui vous remettra à niveau :

En conclusion

Devenir totalement ou partiellement autonome au niveau électrique c’est loin d’être la mer à boire. Tout ce qu’il faut pour parvenir à cet objectif c’est un minimum d’ouverture d’esprit et un peu de bonne volonté. Pour l’instant, force est de constater que la demande ne se bouscule malheureusement pas au portillon malgré une offre mure techniquement et très abordable au niveau tarif par rapport au niveau d’économie qu’il est possible de réaliser. Je pense que cela est dû à un manque d’information et à une mauvaise approche des nouvelles énergies qui a été faite par les compagnies d’énergie et bon nombre d’installateurs peu scrupuleux. En attendant, chez Solutions Alternatives nous restons sur le pont pour vous informer et vous accompagner de A jusqu’à Z dans tous vos projets d’autonomie, parce que l’important c’est que ça avance sur le terrain. Donc au plaisir d’avoir de vos nouvelles concernant l’adoption de ces innovations. Dans de prochaines fiches techniques je reviendrai de façon plus détaillée sur chaque technologie de batterie avec des exemples d’installation pour les solutions les plus efficaces et les plus rentables.

Pour aller plus loin

Dès que l’on peut bénéficier de votre soutien on fait de notre mieux pour produire du contenu qui puisse répondre à vos attentes. Pour aller plus loin et que le site puisse être utile à un maximum de personnes, votre participation et votre soutien sont primordiaux. Nous vous invitons donc cordialement à visiter cette page d’explications et à vous abonner gratuitement au site. Ce qui vous permettra au passage de profiter de nombreux services et de faire progresser nos actions communes en faveur de l’autonomie écologique.

Les fiches techniques sont longues à réaliser et nécessitent encore du temps pour être réactualisées. Ce contenu n’est donc pas destiné à être utilisé pour faire des copier/coller sur d’autres sites et forums. Merci d’avance de respecter notre travail car c’est ce qui nous permet de vous offrir davantage d’informations pertinentes sur les alternatives.

Partager cet article sur les réseaux sociaux :
Facebooktwittergoogle_pluspinterest

2 Commentaires

  1. Emmanuel Riolet

    Salut Maxime 🙂

    Effectivement, un traqueur solaire permet de gagner en rendement. Mais c’est un peu une usine à gaz. Cela peut être intéressant quand on a très peu de place pour installer des modules. Sinon, actuellement les panneaux solaires sont très bon marché. Donc ce n’est pas la peine de s’embêter à aller chercher la perfection. L’important, c’est juste de se rapprocher de l’inclinaison optimale en fonction de la région où tu habites. En économie d’énergie ou en autonomie totale, il vaut mieux privilégier le solaire et se servir de l’éolien en appoint pour soulager la ou les batteries. Ensuite, pour le choix d’un profil en axe vertical ou horizontal, tout dépend de la configuration du terrain. D’un endroit à un autre, la production d’une éolienne est très variable. Il vaut mieux faire une étude avant de se lancer.

Laisser un commentaire ?

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.