Brûleur pour huile végétale

Bruleur Babington

Cela commence à faire quelques années que j’ai découvert le brûleur poly-combustible Babington. Et je dois dire que cette alternative m’a déjà bien dépanné sur quelques projets assez complexes. Surtout en Afrique où il est très compliqué de trouver des équipements techniques pour un usage semi-industriel.

Dans cette fiche technique vous pourrez trouver des instructions très détaillées pour vous fabriquer facilement un brûleur économe à huile végétale. Vous pourrez également trouver des indications pour acheter un modèle du commerce qui vous permettra de grandement réduire vos factures de chauffage. Ainsi que des indications pour d’autres utilisations.

Les avantages du brûleur Babington

Les principaux avantages de ce brûleur c’est qu’il est super simple à fabriquer et que son prix d’achat est vraiment très abordable. En plus de ça, le rendement est excellent et la chaleur dégagée est assez impressionnante. Dans le cas d’un modèle du commerce l’installation se fait rapidement. Et si on se lance dans une fabrication il faut compter moins d’une journée pour obtenir une petite installation fonctionnelle.

Bruleur Babington forte puissance

Au niveau écologique, cette alternative est très intéressante. La combustion est presque totale, ce qui limite fortement les rejets d’imbrulé dans l’atmosphère. De plus, on utilise de l’huile végétale qui est largement plus propre que du fioul, ou un autre combustible non renouvelable. Au final, le niveau de pollution est vraiment infime, voire même nul si on utilise de l’huile en circuit court. Sur ce point, une explication s’impose. Si vous utilisez par exemple de l’huile de tournesol qui a été produite localement, vous rejetterez uniquement le même niveau de CO2 dont cette plante a besoin pour sa croissance. Le bilan carbone est donc neutre. Et dans le cas où vous utilisez de l’huile de friture usagée, il s’agit d’une valorisation. Donc on reste neutre aussi dans ce cas.

Les performances

L’huile végétale possède un pouvoir calorifique vraiment très élevé. Ce brûleur est tout sauf un gadget. Avec un modèle bien optimisé on peut très facilement dépasser les 1200 degrés. C’est une très belle performance qui permet par exemple de chauffer de l’eau ou un liquide caloporteur en des temps records. A coté de ça, il y a une petite consommation électrique qui est très largement compensée par le rendement du brûleur. Et puis tant qu’à faire, on peut tout à fait la compenser avec un apport d’énergie solaire histoire de former un cercle vertueux.

Bruleur babington en action

Les applications

On peut bien sûr utiliser ce brûleur pour chauffer sa maison ou de grandes surfaces à usage professionnelle. On peut aussi l’utiliser dans des applications d’eau chaude industrielle ou en production de vapeur. Pour ma part, je l’ai utilisé avec succès pour une intégration dans un four à carrelage de construction artisanale et pour fabriquer une petite fonderie de métal. Et en réfléchissant un peu, je persuadé que l’on va lui trouver d’autres terrains de jeu. Voici déjà une petite vidéo pour vous donner une idée. On a tourné ces images il y a 4 ans lorsque Solutions Alternatives était installé au Sénégal. Le projet consistait à implémenter un brûleur à huile végétale de récupération pour chauffer un four artisanal à terre cuite (poteries et œuvres d’art). Le moins que je puisse dire c’est que ça chauffait sévère 🙂

Trouver de l’huile végétale

Avant toute chose il faut bien évidemment avoir de l’huile végétale pour alimenter le brûleur. Vous pouvez vous en procurer pour vraiment pas cher directement chez les producteurs. En cette saison 2018 – 2019, le fioul est quasiment à 1€ le litre. Ce qui à mon goût n’est pas assez élevé étant donné que ce produit est une vraie calamité pour l’environnement. Par rapport à cela, vous pouvez trouver de l’huile végétale brute pour presque deux fois moins cher. Et vous pouvez aussi faire le tour des restaurants pour récupérer gratuitement de l’huile de friture usagée.

Huole végétale pour chauffage

Dans les deux cas, il faudra filtrer notre précieux liquide. Pour celles et ceux qui ont déjà roulé à l’huile végétale avec leur voiture diesel, je précise qu’il n’y pas besoin du même niveau de finesse de filtration. Le brûleur Babington est beaucoup moins exigeant qu’une pompe à injection. Dans le cas qui nous intéresse, il suffit de laisser décanter l’huile un ou deux jours. Les grosses impuretés se retrouveront au fond de votre bidon et les impuretés légères se retrouveront au sommet. Entre ces deux fines couches, vous pourrez pomper l’huile qui est débarrassée de la majorité de ces résidus. Ensuite, il ne vous restera plus qu’à filtrer avec un tissu en coton pour obtenir un combustible prêt à l’emploi. A noter au passage que la couche d’huile chargée en impuretés, ainsi que les résidus de filtration, feront un excellent engrais pour votre jardin après compostage.

La consommation

Le brûleur Babington possède un excellent rendement énergétique. La consommation est donc minime. A partir de là, c’est extrêmement difficile de vous indiquer ce que vous allez consommer parce qu’il y a beaucoup de variables : Surface de l’habitation, niveau d’isolation, chauffage au sol, radiateurs… Tout ce que je peux dire c’est qu’à chaque fois que j’ai utilisé cette alternative, j’ai vraiment été agréablement surpris par le faible niveau d’huile utilisée par rapport aux résultats obtenus.

Fabrication artisanale d’un brûleur

Vous allez voir que c’est super simple. J’ai déjà essayé plusieurs montages avec plus ou moins de succès. Dans cette fiche on va se concentrer sur ce qui fonctionne le mieux. Mais avant de commencer, je vais vous décrire le fonctionnement en détail afin que vous puissiez bien comprendre les tenants et aboutissants.

Pour un fonctionnement basique, on fait glisser de l’huile sur une pièce métallique de forme concave qui est percée d’un petit trou en son centre et on fait passer de l’air sous pression à travers. Il y a seulement une faible partie de l’huile qui est pulvérisée. Le reste retourne dans la réserve. Il faut donc une petite pompe pour faire tourner le circuit d’alimentation. Et pour finir, on ajoute simplement un porte-flamme pour bien concentrer la chaleur. Voici ce que ça donne en image :

Bruleur Babington fabrication maison

Passons à présent à la réalisation. Pour ce faire, voici la liste des éléments dont vous aurez besoin :

Pour lire la suite

DEVENEZ MEMBRE

Ce contenu est réservé aux abonnés

Super soutien ou Club annuel

Pour débloquer l'accès, merci de vous connecter

ou de vous inscrire avec une formule club

Restez informé !

Pour être automatiquement averti par courriel quand une nouvelle contribution est publiée ou mise à jour dans cette rubrique, merci de cliquer le bouton ci-dessous :

Suivre cette rubrique
2 abonnés
X

Suivre cette rubrique

E-mail : *

Pour aller plus loin

Dès que l’on peut bénéficier de votre soutien on fait de notre mieux pour produire du contenu qui puisse répondre à vos attentes. Pour aller plus loin et que le site puisse être utile à un maximum de personnes, votre participation et votre soutien sont primordiaux. Nous vous invitons donc cordialement à visiter cette page d’explications et à vous abonner au site. Ce qui vous permettra au passage de profiter de nombreux services et de faire progresser nos actions communes en faveur de l’autonomie écologique.

Les fiches techniques sont longues à réaliser et nécessitent encore du temps pour être réactualisées. Ce contenu n’est donc pas destiné à être utilisé pour faire des copier/coller sur d’autres sites et forums. Merci d’avance de respecter notre travail car c’est ce qui nous permet de vous offrir davantage d’informations pertinentes sur les alternatives.

Partager cette fiche sur les réseaux sociaux :
Facebooktwittergoogle_pluspinterest

Laisser un commentaire ?

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.