Construire une serre chauffée

Une serre chaufée

Cette fiche technique est vraiment très importante à plus d’un titre. Son principal intérêt c’est qu’elle va nous permettre de faire un grand pas avant vers l’autonomie alimentaire. Alors bien sûr, avant d’entrer dans le vif du sujet, je suppose que tout le monde connait tous les avantages qu’une serre peut apporter au niveau d’un potager. Je ne vais donc pas m’étaler inutilement sur ce sujet. On va plutôt se concentrer sur l’optimisation de cet auxiliaire de culture.

La culture permanente

Dans l’étymologie du mot permaculture il y a le préfixe « perma » qui indique une notion de permanence. Autrement dit, la permaculture c’est surtout une technique avec laquelle on cherche à produire tout au long de l’année de bons fruits et légumes frais. Si l’on habite dans une zone tropicale ou équatoriale, ce cahier des charges ne pose aucun problème particulier. En revanche, pour les climats tempérés il faut bien admettre que c’est la disette durant 4 ou 5 mois de l’année. Alors certes, on peut toujours conserver la production de son potager par le biais de son congélateur ou bien en faisant des conserves. C’est une très bonne chose, mais il faut bien reconnaitre que cela ne remplace pas toujours les produits frais. Et c’est en cela, qu’une serre chauffée va nous permettre de contourner ce problème les doigts dans le nez.

Une serre chauffée avec toit plat

Une serre chauffée, pourquoi faire ?

Quand je parle de serre chauffée, je ne dis pas que l’on va forcément faire pousser des bananes et des mangues en plein hiver, même si c’est évidemment possible moyennant une certaine débauche énergétique. Ce que je vous propose plus modestement, c’est d’arriver à faire pousser par exemple certaines variétés de salade ou de tomate. Bref, des cultures communes qui ne demandent pas une chaleur énorme pour se développer. Et bien sûr, il ne faut pas non plus oublier qu’une serre chauffée permet de faire facilement germer vos graines, ce qui permet de planter plus tôt en peine terre et éviter d’acheter des plants.

Serre de germination

Un chauffage à énergie renouvelable

Maintenant, la question n’est pas de savoir si cette méthode fonctionne ou pas. Tout simplement parce que tout le monde sait déjà qu’elle fonctionne. Le problème c’est que la grande majorité des serres chauffées le sont avec des énergies dégueulasses et chères, telles que le fioul ou le gaz. A signaler au passage que le bois n’est pas non plus une bonne solution à cause du rejet de CO2 et de particules fines dans l’atmosphère. En plus de ça, l’utilisation de ces énergies représente un coût de revient non négligeable qui vient fortement plomber la rentabilité de l’opération. Heureusement, tout n’est pas perdu puisqu’il y a moyen d’utiliser des énergies renouvelables pour atteindre notre objectif sans avoir à dépenser le moindre centime pour le chauffage une fois que notre serre sera mise en place.

Serre avec panneau solaire

Combien ça coûte ?

Désolé de vous l’annoncer de cette façon aussi brutale : Le père Noël n’existe pas. Donc on va redescendre un peu sur Terre. La mise en place d’une serre chauffée écologique va demander de sortir quelques billets. Mais pas de panique, je vais vous donner de nombreuses astuces pour faire fondre le montant global sans rien sacrifier aux performances ou au design. Il n’est absolument pas question de vous proposer une alternative qui soit inaccessible au niveau du tarif.

Serre en forme de dome

Par rapport à l’aspect financier, il faut bien comprendre une chose. A chacun son sens des priorités. Pour certains, c’est de s’acheter le dernier smartphone haut de gamme à la mode. Pour d’autres, c’est de remplacer leur grande télé à écran plat par un modèle à écran incurvé. Il y en a aussi qui ont besoin de se saigner pour s’acheter des fringues de marque hors de prix qui sont fabriqués par des enfants payés à coups de bâton rien que pour avoir l’impression d’être bien dans leur peau. Bref, comment tu claques ton argent détermine un certain état d’esprit. En ce qui me concerne, je préfère de loin investir dans mon autonomie alimentaire pour trois excellentes raisons :

1) Cela permet de s’alimenter avec de bons produits sains

2) Cela permet de réaliser de grosses économies sur son budget nourriture

3) C’est largement plus écologique que de consommer des légumes qui viennent de loin

Maintenant, développons un peu ces points. Entre des fruits et légumes que vous avez cultivés vous-même dans les règles de la permaculture et ceux qui vous sont proposés en grande surface il n’y a pas photo à l’arrivée. D’un coté on a des produits frais qui sont gorgés de bons nutriments et de l’autre on a de la merde pleine de flotte et de pesticides qui a parcouru des centaines de kilomètres avant d’atterrir dans votre panier. Il y a donc bien à la fois un gros intérêt nutritionnel et écologique. Quant aux économies qui sont réalisées avec cette opération, elles participent grandement à vous donner de la liberté en vous émancipant en partie du système marchand. Dans la vie, il faut savoir ce que l’on veut. Soit on se prostitue en mettant sa force de travail aux mains d’un système destructeur pour la planète, soit on utilise ce même temps pour s’en affranchir. Et si on arrive à devenir indépendant en terme d’alimentation, il va sans dire que c’est un énorme pas qui sera franchi. Donc par rapport à tous ces éléments, il est clair que cela vaut la peine de se pencher sur le sujet.

Le retour sur investissement

La très bonne nouvelle dans toute cette histoire, c’est que le retour sur investissement est très rapide. Autrement dit, on va commencer par sortir de l’argent mais vous allez voir que l’on va très vite le récupérer. Et après ça, il n’y a que du bénéfice à engranger.

Démonstration :

Je ne sais pas si vous avez vu le prix des fruits et légumes en hypermarché mais en tout cas ça pique franchement les yeux. Quant aux tarifs pratiqués par les magasins bio, c’est même pas la peine 🙁 Je suis obligé de regarder les étiquettes avec un masque de soudure pour ne pas me bruler les yeux. Alors si on commence déjà par retirer de notre budget annuel une bonne partie de ce que l’on n’a pas eu à acheter grâce à notre potager et à notre serre chauffée, cela représente déjà une belle somme. Chaque cas est différent, je vous laisse faire votre calcul. Ensuite, il y a aussi la possibilité de procéder à des échanges ou à la vente de votre production excédentaire. Mais ce n’est pas, tout, il y a encore beaucoup à gratter.

Pour lire la suite

DEVENEZ MEMBRE

Ce contenu est réservé aux abonnés

Super soutien ou Club annuel

Pour débloquer l'accès, merci de vous connecter

ou de vous inscrire avec une formule club

Restez informé !

Pour être automatiquement averti par courriel quand une nouvelle contribution est publiée ou mise à jour dans cette rubrique, merci de cliquer le bouton ci-dessous :

Suivre cette rubrique
10 abonnés
X

Suivre cette rubrique

E-mail : *

Pour aller plus loin

Dès que l’on peut bénéficier de votre soutien on fait de notre mieux pour produire du contenu qui puisse répondre à vos attentes. Pour aller plus loin et que le site puisse être utile à un maximum de personnes, votre participation et votre soutien sont primordiaux. Nous vous invitons donc cordialement à visiter cette page d’explications et à vous abonner au site. Ce qui vous permettra au passage de profiter de nombreux services et de faire progresser nos actions communes en faveur de l’autonomie écologique.

Les fiches techniques sont longues à réaliser et nécessitent encore du temps pour être réactualisées. Ce contenu n’est donc pas destiné à être utilisé pour faire des copier/coller sur d’autres sites et forums. Merci d’avance de respecter notre travail car c’est ce qui nous permet de vous offrir davantage d’informations pertinentes sur les alternatives.

Partager cette fiche sur les réseaux sociaux :
Facebooktwittergoogle_pluspinterest

Laisser un commentaire ?

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.