Fabriquer son carrelage

Fabriquer son carrelage

Avec l’aide de cette fiche technique nous allons apprendre à fabriquer du carrelage en circuit court. Tout simplement parce que cela permet de réaliser de belles économies sur son revêtement de sol. Mais aussi, et surtout, parce que c’est bien plus écologique que d’acheter ses carreaux dans la grande distribution.

Dans cette contribution vous pourrez trouver des bons plans pour passer rapidement à l’action, même si vous n’avez pas de four. Cette fiche représente également une belle opportunité de songer à créer son activité de fabrication locale. Nous ne cachons pas que nous espérons vivement susciter quelques vocations, histoire de prouver une fois encore que les alternatives et l’économie circulaire fonctionnent de paire.

Fabrication du carrelage

Le storytelling

J’admets volontiers que ce concept est peu banal 🙂 Pour comprendre le pourquoi du comment, une séquence de storytelling s’impose. Il y a quelques années, je résidais dans un petit village du Burkina Faso. Comme partout en Afrique de l’ouest, le carrelage cassé est très en vogue. Il s’agit de morceaux de carreaux dépareillés qui proviennent d’Europe. On peut donc dire que cela s’apparente vaguement à une forme de recyclage. Quoi qu’il en soit, je trouve que l’esthétique est plutôt sympa.

Sol en moceaux de carrelage cassé

A coté de ça, il y a aussi du carrelage en vente dans les petites boutiques. En regardant de près, je me suis rendu compte que les carreaux provenaient tous de Chine. Soit, très exactement 10581 kilomètres de distance entre le carrelage de ma cuisine et le lieu de production. Tout ce trajet pour se retrouver avec de la très mauvaise qualité à l’arrivée ! Du coup, je me suis dit que cela n’allait pas être possible. Les chinois pouvaient conserver leur camelote. Suite à cette décision, il fallait donc que je trouve un bon plan pour finaliser mes projets d’écoconstruction sur place.

Trajet Chine Afrique

Dans un premier temps, j’ai commencé par me renseigner sur internet. Très rapidement, j’ai compris qu’à la base le carrelage ce n’est jamais que de la terre cuite. Ou plus précisément, de l’argile cuite. Du coup, l’évidence s’est imposée d’elle-même. De l’argile, en Afrique ou en Europe c’est super facile à trouver. Il y en a un peu partout. Il suffit juste de dénicher le bon filon à l’aide d’indications géologiques.

De retour en France pour les vacances, j’en ai profité pour me former auprès de professionnels. Quelques petits jours ont suffit étant donné que ce n’est vraiment pas sorcier. De retour en Afrique, il n’a pas fallu beaucoup de temps pour produire les premières tomettes à l’aide d’un four artisanal. Les moyens techniques sur place étant assez rudimentaires, cette expérience fût mise en pause le temps de trouver du budget pour aider les aspirants céramistes à s’installer avec du bon matériel. Et malheureusement, on en est toujours à ce stade. Mais rien n’est perdu pour autant. On ne lâche rien, dès que l’on aura réuni suffisamment de soutiens on pourra poursuivre ce projet jusqu’à son terme. Voilà pour la petite histoire.

Pourquoi le carrelage ?

Si l’on a choisi de vous présenter cette alternative c’est parce que le carrelage est de loin le revêtement de sol le plus populaire en Europe et en Afrique. Cet engouement n’est pas le fruit du hasard. Ce matériau est durable, très facile à nettoyer, très résistant aux chocs et très esthétique. De plus, il possède un comportement thermique très intéressant pour les applications de chauffage ou de refroidissement par le sol. Le seul point noir, c’est qu’il est très énergivore au niveau de sa production. Mais on va gommer au maximum ce défaut en appelant les énergies renouvelables à la rescousse.

Carrelage original

Différence entre carrelage et faïence

Le carrelage peut se poser indifféremment au sol ou au mur. De son coté, la faïence est plus fragile, elle est donc réservée à un usage mural, le plus fréquemment dans la salle de bain ou dans la cuisine. De ce fait, la plupart du temps elle est recouverte d’une couche émail pour assurer l’étanchéité du mur. A noter au passage qu’elle n’est pas adaptée pour une pose en extérieur.

Faïence salle de bain

Et la mosaïque ?

La mosaïque c’est quand la combinaison de plusieurs carreaux forme un dessin ou un motif. Ce qui suppose par exemple d’utiliser des crayons à céramique pour réaliser votre œuvre. Bien entendu, il existe d’autres techniques que nous développerons ultérieurement. Pour l’instant, l’important c’est de savoir que c’est possible.

Carrelage en mosaïque

Les différentes formes de carrelage

Tout le monde connait le carrelage carré. C’est la forme la plus facile à poser, mais si vous souhaitez ajouter une touche de fantaisie vous pouvez mouler vos carreaux dans une forme rectangulaire, octogonale ou hexagonale. Et si vous êtes artiste, vous pouvez vous lancer dans des formes qui sortent de l’ordinaire. Tant que ça s’emboite bien, tout va bien. On peut par exemple imaginer des carreaux en pièce de puzzle ou en triangle.

Carrelage de forme originale

Les types de finition

Tout est une affaire de goût. On peut utiliser la terre cuite sans autre artifice. La surface peut être lisse ou imparfaite. On peut aussi ajouter une couche d’émail. Ce qui ouvre tout un éventail de possibilités au niveau des couleurs et des motifs. Pour du carrelage mural, on peut imaginer une surface en relief qui donnera un design assez atypique. Bref, si vous laissez travailler votre imagination vous verrez qu’il y a de quoi satisfaire votre soif de créativité.

Carrelage en relief

Quelle taille choisir ?

Une fois encore, tout est une affaire de goût. Ce qu’il faut savoir c’est que plus les carreaux sont petits, plus ils sont difficiles à poser, c’est pour cela que les pavillonneurs aiment bien les grands formats car cela leur fait réaliser des économies de main-d’œuvre. Partant de là, rien ne vous empêche de produire des petits carreaux. Si vous avez le savoir-faire et la patience pour les poser, c’est parfait.

Trouver de l’argile

Maintenant que les présentations sont faites, on va pouvoir passer à la réalisation. Pour commencer, il va nous falloir trouver notre matière première.

Pour lire la suite

DEVENEZ MEMBRE

Ce contenu est réservé aux abonnés

Super soutien ou Club annuel

Pour débloquer l'accès, merci de vous connecter

ou de vous inscrire avec une formule club

Restez informé !

Pour être automatiquement averti par courriel quand une nouvelle contribution est publiée ou mise à jour dans cette rubrique, merci de cliquer le bouton ci-dessous :

Suivre cette rubrique
2 abonnés
X

Suivre cette rubrique

E-mail : *

Pour aller plus loin

Dès que l’on peut bénéficier de votre soutien on fait de notre mieux pour produire du contenu qui puisse répondre à vos attentes. Pour aller plus loin et que le site puisse être utile à un maximum de personnes, votre participation et votre soutien sont primordiaux. Nous vous invitons donc cordialement à visiter cette page d’explications et à vous abonner au site. Ce qui vous permettra au passage de profiter de nombreux services et de faire progresser nos actions communes en faveur de l’autonomie écologique.

Les fiches techniques sont longues à réaliser et nécessitent encore du temps pour être réactualisées. Ce contenu n’est donc pas destiné à être utilisé pour faire des copier/coller sur d’autres sites et forums. Merci d’avance de respecter notre travail car c’est ce qui nous permet de vous offrir davantage d’informations pertinentes sur les alternatives.

Partager cette fiche sur les réseaux sociaux :
Facebooktwittergoogle_pluspinterest

Laisser un commentaire ?

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.