Fabriquer une couveuse pour œufs

œufs dans couveuse

Spéciale dédicace aux amis du Burkina Faso. Pourquoi se ruiner avec des produits chinois de mauvaise qualité alors que l’on peut faire mieux pour bien moins cher ? Dans cette fiche technique, nous allons voir comment se fabriquer une très bonne couveuse pour trois fois rien, avec les moyens du bord. Nous verrons aussi comment la faire fonctionner à l’énergie solaire. Le modèle de base qui est présenté est pour une capacité d’une centaine d’œufs. A vous d’adapter les dimensions suivant votre projet. En fonction de vos retours d’utilisation, nous ferons évoluer cette fiche au fur et à mesure des optimisations.

Matériel requis

  • Du contreplaqué
  • Du petit grillage
  • 2 ampoules incandescentes
  • 2 douilles
  • Un petit thermostat
  • Un petit bout de vitre
  • 2 charnières
  • Un ventilateur d’ordinateur
  • 1 assiette creuse
  • Un thermomètre
  • Un hygromètre
  • De l’huile de coude

Phase 1

On commence par fabriquer une caisse avec le contreplaqué. Puis on installe les douilles qui accueilleront les ampoules sur les cotés. Ensuite on installe les supports de plateau ainsi que le ventilateur. Percez quelques petits trous en haut des cotés pour permettre l’aération et l’évacuation du surplus d’humidité.

Phase 2

Fabrication des deux plateaux avec le contreplaqué et le petit grillage. Les installer ensuite à l’intérieur de l’incubateur. Et pour finir, installation de la porte vitrée avec deux charnières. Et le tour est joué !

La photo de l’incubateur simple

Avec une image, c’est tout de suite plus parlant 🙂

Couveuse / Incubateur pour oeufs

Comment utiliser la couveuse ?

Les œufs doivent être légèrement et délicatement déplacés de temps en temps. Ils doivent être aussi complètement retournés tous les jours. Pour être sûr que ce soit bien fait, selon la conception de la couveuse, marquer les œufs sur le coté ou sur le dessus avec un feutre avant de les mettre à couver. Le contrôle de la température est très important. Pour ce faire, placez le thermomètre à coté des œufs et non à coté des ampoules. Idem pour le thermostat. Surveillez également l’hydrométrie qui est un facteur super important. Et bien sûr pensez à vérifiez que le récipient qui contient l’eau ne tombe pas à sec.

Principe de base

L’embryon se développe dans le centre de l’œuf, au niveau du jaune. Si on retourne l’œuf régulièrement, c’est pour éviter que le jaune ne se colle sur la coquille. Le niveau d’humidité va permettre la création d’une poche d’air qui est vitale pour le développement de l’embryon. Cette poche grandira pour atteindre environ un tiers de l’œuf au moment de l’éclosion. Les deux ou trois derniers jours on augmente l’hydrométrie pour éviter que la membrane intérieure ne se dessèche. Ce qui aurait pour effet de la faire coller au poussin et de créer des problèmes.

Conseils d’utilisation

La température pour les œufs de poule doit être comprise entre 37 et 38 degrés (pas en dessous, pas au-dessus). L’idéal étant de rester à 37,5 degrés. Pour éviter les variations brusques, évitez au maximum d’ouvrir la couveuse. La plupart des vérifications peuvent s’effectuer en regardant par la vitre.

Les deux premiers jours, et les deux derniers jours avant l’éclosion il est inutile de retourner les œufs.

L’hydrométrie est un facteur très important. Le taux idéal d’humidité est de 40%. Durant les deux ou trois jours avant l’éclosion passez à minimum 65%. Pour régler le niveau d’humidité vous pouvez jouer sur l’apport en eau ainsi que sur la circulation d’air à l’intérieur de la couveuse, ce qui est plus simple. Pour cette deuxième option, un ventilateur à vitesse variable vous facilitera le travail.

Avant de placer les œufs, attendre deux bonnes heures que la couveuse soit à la bonne température et que le taux d’hydrométrie soit correct.

Après une semaine, vous pouvez effectuer un premier contrôle visuel des œufs de façon à éliminer tous ceux qui vous semblent anormaux. Laissez passer une semaine, et recommencez cette opération de vérification des embryons. Pour mirer les œufs, pas besoin de vous ruiner en achetant un mire-oeuf. Découpez un trou d’un diamètre de 2 ou 3 centimètres dans une petite boite en carton et placez à l’intérieur une lampe torche assez puissante afin de concentrer la lumière (voir image ci-dessous). Si vous apercevez des vaisseaux sanguins c’est que l’œuf est fécondé. S’il n’y a rien, vous pouvez l’écarter de la couveuse.

Fabriquer un mire oeuf et sélection des oeufs

Au départ, faire quelques tests de l’incubateur avec une petite quantité d’œufs le temps de trouver les bons réglages ou d’apporter des améliorations.

Améliorations

Si vous avez beaucoup d’œufs, c’est très fastidieux et très long de les déplacer à la main. Sans compter que vous risquez d’en oublier. Heureusement, il existe une solution très simple pour optimiser cette tâche. Cela consiste à installer des plateaux pivotants. De cette façon, vous pouvez retourner tous vos œufs en quelques secondes. La bonne fréquence c’est deux fois par tranche de 24 heures. Bien sûr, n’oubliez pas d’installer des butées pour éviter que vos plateaux ne fassent un tour sur eux-mêmes. Sinon c’est l’omelette garantie ! C’est tout ce que vous avez à faire. La position idéale pour les œufs, c’est de les installer droit avec la pointe vers le bas de façon à favoriser l’échange d’oxygène (comme sur la deuxième image). Vous obtiendrez ainsi une couveuse semi-automatique. Mais plutôt qu’une longue explication écrite, voici 2 photos qui seront davantage parlantes :

incubateur à plateau inclinable

Plan de couveuse à plateau inclinable

Si votre couveuse est éloignée du réseau électrique, ou bien si vous souhaitez réaliser des économies d’énergie, l’utilisation du solaire sera une excellente option pour alimenter votre incubateur en électricité. Le dimensionnement de l’installation est à calculer en fonction de la température extérieure. Plus elle est chaude, moins il y aura de consommation.

Couveuse solaire

Variante

Pour de petites quantités on peut aussi placer les œufs sur une couche de sable, ce qui permet d’obtenir une bonne régulation de la température et une bonne diffusion de l’humidité.

Couveuse avec sable

Les bonnes astuces

Si vous avez un tout petit budget, vous pouvez trouver de petits hygromètres pour vraiment pas cher.

Un hygromètre

Vous pourrez trouver sans problème des thermostats réglables à moins de 5 euros. Et pour moins cher en passant par un kit électronique à monter soi-même.

Si vous avez besoin d’une grosse couveuse, vous pouvez utiliser une caisse de frigo ou de congélateur hors service pour fabriquer votre incubateur. Cela vous garantira une bonne isolation et une très bonne étanchéité au niveau de la porte. En partant sur ce principe constructif, vous obtiendrez très facilement la qualité professionnelle.

Fabriquer une couveuse avec un frigo

Pour des projets de grande envergure, vous pouvez ajouter des petits moteurs électriques couplés à un programmateur pour retourner automatiquement les œufs. Vous aurez alors ce que l’on appelle une couveuse automatique.

Précision de taille, votre couveuse peut aussi servir pour d’autres espèces que les poules. En changeant les réglages, vous pouvez aussi faire éclore des œufs de canard, caille, pintade, oie, dinde…

Concernant nos amis africains, votre problème sera le risque de trop fortes températures. Pour éviter cela, prévoyez de placer votre ou vos couveuses dans une petite construction de type voute nubienne afin de stabiliser et de faire baisser la température extérieure. Dès que l’on aura du temps et des moyens, on fera une fiche sur ce mode de construction dans la rubrique Écoconstruction.

En conclusion

Avec tous ces éléments, vous avez quoi démarrer du bon pied 🙂 Si vous avez des questions ou besoin de précisions, le plus simple est d’utiliser les commentaires en dessous de cette fiche. Pour un projet complexe, il est préférable d’ouvrir un sujet sur le forum dédié à la permaculture.

Pour aller plus loin

Dès que l’on peut bénéficier de votre soutien on fait de notre mieux pour produire du contenu qui puisse répondre à vos attentes. Pour aller plus loin et que le site puisse être utile à un maximum de personnes, votre participation et votre soutien sont primordiaux. Nous vous invitons donc cordialement à visiter cette page d’explications et à vous abonner gratuitement au site. Ce qui vous permettra au passage de profiter de nombreux services et de faire progresser nos actions communes en faveur de l’autonomie écologique.

Les fiches techniques sont longues à réaliser et nécessitent encore du temps pour être réactualisées. Ce contenu n’est donc pas destiné à être utilisé pour faire des copier/coller sur d’autres sites et forums. Merci d’avance de respecter notre travail car c’est ce qui nous permet de vous offrir davantage d’informations pertinentes sur les alternatives.

Partager cet article sur les réseaux sociaux :
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

4 Commentaires

  1. Emmanuel Riolet

    Content que tu sois content 🙂 Le plus dur à trouver pour toi cela va être le thermostat. Regarde sur Ouaga, tu pourras trouver un thermostat électronique pour climatiseur à pas cher. Le problème c’est qu’ils sont souvent limités à 35 degrés. Il va falloir chercher un peu. Mais c’est sûr que tu vas trouver ça si tu discutes avec un technicien qui bosse dans la clim. Il y a aussi les supports pour les œufs. Sur Ouaga ou Bobo tu devrais trouver des supports à œufs en plastique (24 ou 48 emplacements). Il faut les percer en dessous pour que l’air circule (garder le minimum de matière pour que l’œuf tienne droit, c’est tout). Pour le reste c’est très facile : ampoules à filament (les anciens modèles), des douilles, un ventilateur de PC. Sinon c’est plus que conseillé d’installer une vitre sur la porte pour regarder ce qui se passe dedans.

  2. Emmanuel Riolet

    Pour l’électrification de clôture, je posterai une autre fiche technique d’ici la semaine prochaine. J’ai une idée en tête ça devrait produire du 20000 volts avec du solaire (faible consommation). J’ai commencé à réfléchir au concept. Je pense que ça devrait te revenir à moins de 5000 CFA. Je te tiens informé 😉

Laisser un commentaire ?

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.