Le persil en permaculture

Persil en permaculture

Une fiche technique avec toutes les informations requises pour cultiver du persil en permaculture. Cette plante pousse aussi bien dans votre potager que sur votre balcon, et même en intérieur. Nous allons donc passer en revue toutes ces possibilités. Nous aborderons également quelques bonnes astuces, telles que l’entretien ou la récolte des graines.

Le persil

Le persil est vraiment la star des plantes aromatiques. Il entre dans la composition d’innombrables recettes. Mais il possède aussi de nombreuses propriétés thérapeutiques. Il est notamment très réputé pour ses propriétés antioxydantes. Et aussi pour enlever la mauvaise haleine. Sous forme d’huile essentielle, il permet de réguler le cycle menstruel et on lui prête également la capacité d’apporter du tonus et d’augmenter l’appétit. Cette plante n’aime pas du tout le froid et encore moins le gel. Il ne faut donc pas la mettre dehors tant que la température n’est pas suffisamment clémente.

Pesto de persil et noix de cajou

Au niveau des apports nutritionnels, le persil contient de la vitamine K qui est très bonne pour aider à avoir une bonne coagulation sanguine. Il contient aussi de la vitamine C. Ainsi que du fer, du manganèse et du calcium. On peut donc dire qu’il est un atout santé très important. De ce fait, il ne faut surtout pas hésiter à l’incorporer dans vos plats cuisinés. De préférence cru et le plus fraichement cueilli possible pour profiter au maximum de tous ses bienfaits.

Compagnonnage

Pour débloquer ce bonus

DEVENEZ MEMBRE

Ce contenu est réservé aux abonnés

Super soutien ou Club annuel

Pour débloquer l'accès, merci de vous connecter

ou de vous inscrire avec une formule club

Conditions idéales

Pour arriver à de très bons résultats le persil a besoin de certaines conditions pour se développer convenablement. Pour commencer il n’aime ni le froid, ni les fortes chaleurs. On peut le mettre en plein soleil ou bien dans un endroit ombragé une partie de la journée. Dans le premier cas, il faudra l’arroser plus souvent lorsqu’il fait chaud.

Du persil tubéreux

Dans le jardin, l’idéal est de le planter dans une terre riche qui retient bien l’humidité et reste fraiche. Un paillage autour des plants est une bonne option pour conserver le niveau d’humidité idéal. Niveau espacement, on le sème le plus souvent en ligne et on éclaircit ensuite pour conserver un plant tous les 7 à 8 centimètres maximum. Faites attention, les graines ne se conservent pas plus de 3 ans. L’idéal étant d’utiliser les graines de l’année précédente.

La culture du persil

En intérieur, avec une lampe LED spéciale culture, le persil pousse toute l’année très facilement. Sur votre balcon, c’est pareil. Juste qu’il faut tenir la température extérieure en compte.

Persil sous lampe led

En extérieur, le mieux est de laisser passer les saints de glace avant de le planter. L’idéal c’est de le démarrer en intérieur ou sous une serre dans des godets et de le planter ensuite en pleine terre. Pour arriver à avoir des pieds magnifiques, ma technique c’est de le mettre dans une jardinière déplaçable. Comme ça, en juillet ou aout, si le soleil est trop fort en milieu de journée, il y a moyen de le mettre à l’ombre. Sinon, en le plantant tardivement, il peut être placé à coté d’un mur ou d’un arbre qui donne de l’ombre une partie de la journée. En fait, tout dépend de la configuration de votre jardin.

Information : Le persil ne se bouture pas. Pour qu’il se reproduise il faudra donc laisser fleurir un ou deux pieds pour récupérer des graines pour l’année suivante.

Entretien du persil

S’il est planté correctement, le basilic n’est pas vraiment sujet aux maladies. Néanmoins, il peut arriver que les jeunes feuilles servent de festin pour les limaces. Dans ce cas, il vous faudra mettre une stratégie anti-limaces en place. Vous pouvez au choix utiliser un répulsif ou bien installer des pièges. Il peut aussi arriver qu’il attrape un méchant coup de soleil en période de canicule. Dans ce cas, il suffit de retirer les feuilles qui ont grillé et de placer la plante à l’ombre le temps qu’elle reprenne une belle couleur verte.

Récolte du persil

Les feuilles du persil peuvent se récolter au fur et à mesure environ deux mois après qu’il soit sorti de terre. La meilleure technique consiste à couper au niveau de la base. De cette façon, les parties qui ont été coupées produiront deux tiges jumelles. Ce qui augmentera la production de feuilles. N’hésitez pas à prélever régulièrement des feuilles, elles repousseront très rapidement et formeront un ensemble bien touffu.

Conservation du persil

Dans l’idéal, il est préférable de consommer les feuilles fraichement coupées de façon à bénéficier au maximum de tous leurs bienfaits. La culture en intérieur sous lampe LED permet de profiter de persil frais à longueur d’année. Le coût en électricité est dérisoire. On peut bien sûr utiliser de l’énergie solaire, ce qui est plus que recommandé. Sinon on peut aussi congeler les feuilles ou les faire sécher, mais il y a beaucoup moins de nutriments.

La bonne astuce : Le persil peut se conserver une partie de l’hiver dans une cave en le plantant dans du sable humide.

Différentes variétés

Pour varier les plaisirs, il est utile de savoir qu’il existe plusieurs variétés de persil. Voici une petite sélection qui ne manquera pas d’exalter votre palais :

Le persil plat : Tous les bons cuisiniers sont unanimes sur la question, du persil qui donne de la saveur c’est forcement du persil plat. C’est également cette variété qui rassemble plusieurs sous-variétés qui contient le plus de bons éléments nutritifs.

Le persil frisé : Son intérêt est plutôt à chercher du coté visuel et de la texture.

Le persil tubéreux : Très populaire en Allemagne d’où il tire son origine, son tubercule se consomme comme un navet ou un panais. Il se récolte en automne. Ses feuilles sont également comestibles. C’est vraiment une petite merveille qui mérite d’être davantage popularisée.

Information : Qu’il soit plat ou frisé, on peut consommer la racine du persil en la râpant par exemple sur une salade ou une soupe. On peut aussi le consommer en infusion. Dans ce cas, il est préférable d’utiliser du frisé.

Récolte des graines

La fin de l’été est la période idéale pour récolter les graines de persil. Donc on va prendre quelques petites minutes pour nous en occuper, parce que l’on ne va pas s’embêter à acheter des semences tous les ans. De plus, cette démarche est un peu la base de la permaculture. Acheter des pieds c’est quasiment le niveau zéro du jardinage. Qu’on se le dise ! 🙂

Astuce : Pour bien faire, les plants destinés à la production de graines doivent être espacés d’au moins 40 centimètres à cause de la taille des ombrelles.

Vous ne le savez peut-être pas, mais toujours est-il que le persil est une plante biannuelle. C’est à dire qu’elle ne fleurit qu’une fois tous les deux ans. Et donc qu’elle donne des graines seulement au bout de deux ans. Ce qui signifie que si vous avez planté en pleine terre, il faudra bien recouvrir vos plants destinés à la production de graines sous une épaisse couche de paille pour les protéger d’un mauvais coup de gel. Si vous avez planté en pot, même chose. Il faudra vous arranger pour protéger vos plants durant l’hiver.

Fleur de persil

Voici la procédure pour récolter vos graines de persil. Vous allez voir que c’est très simple 🙂

1) Une première année se passe. Pas de fleurs, ni de graines.

2) La seconde année, à la fin du printemps des tiges portant des sortes d’ombrelles composées de petites fleurs vont faire leur apparition.

3) En avançant dans l’été, les ombrelles vont sécher progressivement.

4) Selon les conditions météorologiques, fin aout jusqu’à mi-septembre, coupez les tiges contenant les ombrelles avant qu’elles ne soient complètement sèches. Sinon il n’y aura plus de graines dedans.

5) Il suffit ensuite d’attacher les tiges la tête en bas dans un endroit bien sec en plaçant un récipient en dessous. La majorité des graines tomberont d’elles-mêmes dans le récipient. Pour tout récupérer, il suffit de froisser un peu les ombrelles avec les doigts.

6) Faites bien sécher les graines durant une dizaine de jours dans un endroit sec et chaud.

7) Placez les graines dans un contenant qui les protège de l’humidité en attendant le moment propice pour les semer.

Très important : Pour fortement accélérer la germination qui peut s’avérer très longue, pensez à laissez tremper vos graines une nuit dans l’eau tiède avant de les semer.

Des graines de persil

Informations : Les graines de persil sont comestibles et possèdent de nombreuses vertus thérapeutiques. Elles peuvent également servir à fabriquer de l’huile de persil qui possède également de très nombreuses vertus thérapeutiques. Attention : Les graines de persil ne doivent surtout pas être ingérées durant la grossesse car elles sont susceptibles de favoriser les fausses couches. Attention encore : Le persil est déconseillé pour les femmes qui allaitent car il a tendance à tarir la production de lait. Cadeau bonus : Le persil est un aphrodisiaque naturel.

En résumé

Si vous souhaitez connaitre la date idéale pour semer en pleine terre, le plus judicieux c’est de demander cette information à un bon jardinier qui est à proximité de chez vous. De cette façon, vous serez sûr de ne pas faire n’importe quoi car il est très important de tenir en compte les spécifiés climatiques de votre région. Sinon, dans l’ensemble, on ne peut pas dire que la culture du persil pose des difficultés majeures. Si vous avez besoin de renseignements complémentaires, ou bien si vous avez un retour d’expérience à apporter, n’hésitez pas à utiliser le forum dédié à la permaculture, ou bien à laisser un message dans l’espace commentaire situé en bas de cette fiche.
Abonnez-vous

Restez informé !

Pour être automatiquement averti par courriel quand une nouvelle contribution est publiée ou mise à jour dans cette rubrique, merci de cliquer le bouton ci-dessous :

Suivre cette rubrique
16 abonnés
X

Suivre cette rubrique

E-mail : *

Pour aller plus loin

Dès que l’on peut bénéficier de votre soutien on fait de notre mieux pour produire du contenu qui puisse répondre à vos attentes. Pour aller plus loin et que le site puisse être utile à un maximum de personnes, votre participation et votre soutien sont primordiaux. Nous vous invitons donc cordialement à visiter cette page d’explications et à vous abonner au site. Ce qui vous permettra au passage de profiter de nombreux services et de faire progresser nos actions communes en faveur de l’autonomie écologique.

Les fiches techniques sont longues à réaliser et nécessitent encore du temps pour être réactualisées. Ce contenu n’est donc pas destiné à être utilisé pour faire des copier/coller sur d’autres sites et forums. Merci d’avance de respecter notre travail car c’est ce qui nous permet de vous offrir davantage d’informations pertinentes sur les alternatives.

Partager cette fiche sur les réseaux sociaux :
Facebooktwittergoogle_pluspinterest

Mots-clés :

Laisser un commentaire ?

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.