Le pompage solaire

pompage-solaire

Le pompage solaire permet de faire fonctionner une pompe avec la seule énergie du soleil. C’est un dispositif qui remonte l’eau d’un forage ou d’un puits jusqu’à la surface. Ce qui permet ensuite de la distribuer à partir d’une cuve au sol et d’une autre pompe ou bien d’une réserve en hauteur. C’est une opération simple qui demande toutefois quelques explications pour bien comprendre les différents montages et les erreurs à ne pas commettre.

Dans le pompage solaire on distingue deux types de pompes : Les pompes de relevage et les pompes de distribution. Ces deux fonctions distinctes ne doivent pas être mélangées car elles nécessitent un matériel différent selon ce que l’on veut faire.

1) Les pompes de relevage

Pour cette application il est possible d’utiliser une pompe immergée ou de surface. Sachant tout de même qu’il est préférable d’utiliser une pompe immergée pour une profondeur supérieure à 10 mètres. Pour les forages, il faut utiliser un format de pompe spécial car les tubes sont d’un faible diamètre, la plupart du temps entre 10 et 20 centimètres. Pour les puits qui sont bien plus larges, c’est tout de suite plus facile.

Ce qu’il faut regarder en premier lieu c’est que la pompe soit bien adaptée pour la profondeur à laquelle on désire puiser. On doit aussi penser à ajouter éventuellement la hauteur du château d’eau. Par exemple, si votre forage est à 30 mètres de profondeur et votre réserve à 10 mètres du sol il faut s’assurer que la pompe soit prévue pour un minimum de 40 mètres de hauteur.

Pour bien faire, vous avez deux solutions :

a) Le plus simple, le plus fiable et le moins cher c’est d’utiliser une réserve d’eau en hauteur pour créer de la pression naturellement pour la distribution. Le calcul est super simple : 10 mètres = 1 bar de pression. La plupart du temps, une hauteur de 3 ou 4 mètres est suffisante pour obtenir une pression correcte.

chateau-eau-bidon-plastique

b) La pompe de relevage se charge de remplir un réservoir au sol. A partir de là, on rajoute une pompe de distribution avec ou sans surpresseur au niveau du réservoir pour obtenir le débit et la pression qui sont recherchés.

Au niveau du branchement pour le relevage, on installe un ou plusieurs panneaux solaires pour alimenter la pompe en électricité. Il y a ensuite deux possibilités :

a) Sans batterie

Avec ce montage la pompe travaille au fil du soleil. Elle se met progressivement en marche toute seule quand le jour se lève jusqu’à atteindre sa pleine puissance un long moment en milieu de journée. Puis elle s’arrête progressivement au fur et à mesure que le soleil se couche. Niveau branchement : soit on passe par un régulateur, soit ce dernier est directement intégré dans la pompe. Il y a juste à ajouter un flotteur qui se charge de couper automatiquement le courant lorsque la réserve d’eau est pleine. On peut aussi ajouter en option un détecteur de niveau pour le puits ou le forage. Pour simplifier le concept, dans cette configuration c’est la réserve d’eau qui remplace le stockage électrique.

schema-pompe-solaire

b) Avec batterie

Si vous avez besoin de très forts débits en pompage 24 heures sur 24, alors il n’y a pas d’autres choix que de passer par une ou plusieurs batteries. Dans ce cas, on est dans un schéma de connexion solaire classique : panneau solaire + régulateur + batterie. La pompe étant reliée sur la sortie du régulateur pour protéger les batteries.

schema-branchement-pompe-solaire

2) Pompe de distribution

Pour les pompes de distribution, le plus commun est de chercher à atteindre la pression du réseau. Soit environ 3 bars. Pour éviter les coups de bélier on peut utiliser un surpresseur qui permet en plus d’éviter l’usure prématurée de la pompe et de faire baisser un peu la consommation électrique. C’est une solution qui offre en plus beaucoup de souplesse au niveau des réglages de la pression et du seuil de déclenchement. Ce type de montage est le plus souvent utilisé pour des maisons individuelles reliées à un puits.

pompe-surpresseur

Voilà en gros ce qu’il faut savoir pour bien utiliser une pompe solaire. Dans des contributions à venir, nous verrons comment utiliser d’autres dispositifs de pompage écologique. En attendant, dans la plupart des cas le solaire reste la meilleure option.Abonnez-vous

Restez informé !

Pour être automatiquement averti par courriel quand une nouvelle contribution est publiée ou mise à jour dans cette rubrique, merci de cliquer le bouton ci-dessous :

Suivre cette rubrique
9 abonnés
X

Suivre cette rubrique

E-mail : *

Pour aller plus loin

Dès que l’on peut bénéficier de votre soutien on fait de notre mieux pour produire du contenu qui puisse répondre à vos attentes. Pour aller plus loin et que le site puisse être utile à un maximum de personnes, votre participation et votre soutien sont primordiaux. Nous vous invitons donc cordialement à visiter cette page d’explications et à vous abonner au site. Ce qui vous permettra au passage de profiter de nombreux services et de faire progresser nos actions communes en faveur de l’autonomie écologique.

Les fiches techniques sont longues à réaliser et nécessitent encore du temps pour être réactualisées. Ce contenu n’est donc pas destiné à être utilisé pour faire des copier/coller sur d’autres sites et forums. Merci d’avance de respecter notre travail car c’est ce qui nous permet de vous offrir davantage d’informations pertinentes sur les alternatives.

Partager cette fiche sur les réseaux sociaux :
Facebooktwittergoogle_pluspinterest

Mots-clés :

Laisser un commentaire ?

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.