Cadre légal pour un habitat léger

Comme de très nombreuses personnes, vous avez peut-être le rêve de vous installer sur un terrain pour vivre dans ce que l’on appelle un habitat léger. Ce qui comprend : yourte, tipi, caravane, tiny house, mobil-home… et autres déclinaisons du même type. Étant un fervent défenseur de l’autonomie je ne peux que vous encourager dans ce sens, du moment que votre projet respecte l’environnement. Alors pour vous faire gagner du temps et préserver vos économies, je vais vous donner quelques grosses astuces de derrière les fagots et la bonne méthode pour rester dans les clous en rognant un minimum sur votre idéal de liberté.

Dans l’absolu, la théorie est très simple. Il y a plein d’espace disponible dans nos campagnes qui se désertifient au fur et à mesure que l’espace urbain gagne en population. A partir de là, il suffirait d’acheter un terrain et de vous installer dessus le sourire aux lèvres en pensant que l’on va vous laisser tranquille, et même vous remercier pour cette valorisation champêtre. Eh bien détrompez-vous ! Si vous partez sur ce schéma vous mettez toutes les chances de votre coté pour aller tout droit dans les gros problèmes.

Si je rédige cette fiche technique c’est parce que je commence à avoir une bonne pratique du sujet, à titre personnel et par rapport à de nombreux amis qui ont tenté l’expérience. Avant de me lancer dans plusieurs aventures avec plus ou moins de succès, j’ai commencé par me renseigner sur internet. Sans surprise, on trouve de tout et on a vite fait de se rendre compte que les conseilleurs passifs ne sont pas les payeurs actifs.

Du côté de l’administration, c’est un véritable jeu de piste pour trouver des informations précises. D’autant plus qu’il y a même des textes de loi qui arrivent à se contredire et que l’autonomie n’est pas franchement en odeur de sainteté du côté des pouvoirs publics. Ce n’est donc pas évident du tout de planifier un projet dans ces conditions.

Maintenant, il s’agit de bien comprendre la démarche. On n’est pas du tout en train de parler de la création d’une ZAD ou d’un camping sauvage. Se poser à l’arrache quelque part ne peut être qu’une stratégie à court terme. Voire même à TRÈS court terme. Je ne critique pas, chacun voit midi à sa porte. Ceci dit, nous allons nous concentrer sur la bonne méthode pour faire les choses dans les règles de façon à aboutir sur du durable en examinant à fond le volet administratif. Ce qui, je dois le reconnaitre, n’est pas l’aspect le plus attractif quand on a un doux rêve en tête. Néanmoins, c’est une étape obligée avant d’entreprendre quoi que ce soit d’autre.

Il parait que nul n’est sensé ignorer la loi. Sauf que pour la connaitre il faut la plupart du temps passer par un conseiller juridique qui va vous expliquer dans des termes peu digestes qu’elle est très compliquée. Ce qui n’est pas spécialement bon pour le moral, ni pour votre porte-monnaie. Alors ici on va faire dans le clair et simple, et dans le même temps on va organiser tout ça dans les règles de l’art de la gestion de projet. Ce qui va vous faire gagner beaucoup de temps en vous mettant directement sur la bonne voie. Si jamais vous avez besoin d’informations complémentaires, ou de retours d’expérience, n’hésitez pas utiliser le forum dédié. On se fera un plaisir d’éclairer votre lanterne.

Pour lire la suite

DEVENEZ MEMBRE

Ce contenu est réservé aux abonnés

Super soutien ou Club annuel

Pour débloquer l'accès, merci de vous connecter

ou de vous inscrire avec une formule club

Restez informé !

Pour être automatiquement averti par courriel quand une nouvelle contribution est publiée ou mise à jour dans cette rubrique, merci de cliquer le bouton ci-dessous :

Suivre cette rubrique
3 abonnés
X

Suivre cette rubrique

E-mail : *

Pour aller plus loin

Dès que l’on peut bénéficier de votre soutien on fait de notre mieux pour produire du contenu qui puisse répondre à vos attentes. Pour aller plus loin et que le site puisse être utile à un maximum de personnes, votre participation et votre soutien sont primordiaux. Nous vous invitons donc cordialement à visiter cette page d’explications et à vous abonner au site. Ce qui vous permettra au passage de profiter de nombreux services et de faire progresser nos actions communes en faveur de l’autonomie écologique.

Les fiches techniques sont longues à réaliser et nécessitent encore du temps pour être réactualisées. Ce contenu n’est donc pas destiné à être utilisé pour faire des copier/coller sur d’autres sites et forums. Merci d’avance de respecter notre travail car c’est ce qui nous permet de vous offrir davantage d’informations pertinentes sur les alternatives.

Partager cette fiche sur les réseaux sociaux :
Facebooktwittergoogle_pluspinterest

Laisser un commentaire ?

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.