Éolienne Savonius

Les éoliennes à axe vertical sont classées suivant leurs différents profils. Dans cette fiche, nous allons nous intéresser plus particulièrement au rotor de Savonius et à ses principales déclinaisons. Vous allez être surpris par toutes les possibilités qui sont offertes par ce concept aérodynamique.

Histoire de l’éolienne Savonius

Ce profil a été inventé par l’ingénieur finlandais Sigurd Savonius en 1924 et a été breveté en 1929. Le fonctionnement est basé sur la pression du vent à l’intérieur de godets opposés et légèrement désaxés. Avec ce concept on retrouve tous les avantages de l’éolien à axe vertical : silence, démarrage par vent très faible, fiabilité… Mais il procure en plus l’avantage de taille d’obtenir un couple important dès le démarrage.

Éolienne Savonius en pompage

Dans son format d’origine, le profil Savonius est très efficace pour toutes les applications de pompage. Son couple très important et une faible vitesse de rotation sont des atouts importants pour actionner un mécanisme de pompe. C’est d’autant plus intéressant que ces modèles sont très faciles et vraiment peu couteux à auto-construire. Schématiquement parlant, il suffit de quelques fûts en métal de 200 litres, d’une butée à billes, d’un palier et d’une pompe que l’on peut se fabriquer en deux temps trois mouvements avec un bout de tube et deux clapets anti-retour (on verra dans une autre contribution comment fabriquer une pompe à eau). Par contre, cette configuration n’est pas adaptée pour produire de l’électricité car il faut forcément passer par une démultiplication qui vient casser le rendement.

Savonius en production électrique

Pour produire de l’électricité avec un excellent rendement, le profil Savonius hélicoïdal s’impose. Dans cette configuration, les imposants godets laissent la place à une véritable turbine à vent à la forme élancée. Et au final on a du mal à départager ce concept entre une véritable œuvre d’art ou un aérogénérateur à haut rendement. Ce qui prouve qu’en terme d’alternatives il est tout à fait possible de mélanger belles performances techniques et esthétisme.

Savonius en propulsion électrique

C’est un procédé hélas trop peu répandu, mais les profils Savonius hélicoïdaux sont les plus adaptés pour capter la force du vent et la transférer à un moteur électrique pour faire avancer un bateau. Dans ce cas précis, plusieurs turbines Savonius sont utilisées, ce qui limite grandement l’utilisation de batteries étant donné que ce n’est pas le vent qui manque en mer.

Savonius en signalisation publicitaire

On voit souvent des panneaux publicitaires rotatifs devant les commerces. Vous ne le saviez peut-être pas mais il s’agit de profils Savonius sous forme simplifiée. Je n’ai rien contre le principe, mais parfois je me dis que tant qu’à nous polluer l’esprit avec de la publicité autant en profiter pour produire de l’électricité de façon écologique. La perche est tendue 😉

Savonius en éclairage public

Le principe des éclairages publics solaires pourquoi pas ? C’est toujours plus sécurisant que des centrales nucléaires. Sauf que le problème c’est que la nuit il n’y a pas de soleil… En revanche, au sommet d’un candélabre il y a du vent 24/24. Alors pourquoi ne pas s’en servir pour nous éclairer gratuitement et envoyer l’excédant de production électrique éventuel sur le réseau ? La question est posée 😉

Le mot de la fin

Pour finir voici la photo de mon modèle personnel qui fera l’objet de plusieurs vidéos quand les beaux jours seront de retour.

Pour le modèle de pompage, ce n’est pas impossible que je mette un tutoriel à disposition sur le site un de ces jours. C’est une question de temps et de niveau de participation des utilisateurs. En attendant, vous pouvez toujours demander sur le forum adéquat si vous avez des questions techniques.

Soyez cool, comme Fonzie :

DEVENEZ ACTEUR

Fiches techniques

Formations en ligne

Forums d’échange

Hébergement web

Solutions Alternatives Version 10.1

Rechercher sur le site