Fabriquer une pompe

Si vous avez déjà essayé de fabriquer une éolienne de pompage, vous avez sans doute remarqué que la principale difficulté se situe au niveau de la pompe. Et pour ne rien arranger, il n’y a quasiment pas d’offre pour acheter des modèles manufacturés qui soient prévus pour cette utilisation. Mais pas de panique, vous allez voir qu’il est très facile et vraiment très peu coûteux de fabriquer soi-même une pompe à piston.

Dans cette fiche technique, on va se fabriquer une très bonne pompe en assemblant quelques pièces facilement trouvables dans le commerce. Selon la nature de votre projet, vous n’aurez plus qu’à adapter les différents paramètres en fonction de la profondeur de pompage et du débit que souhaitez atteindre. A noter au passage que cette pompe peut tout à fait convenir pour d’autres usages que l’éolien. Vous pouvez par exemple l’utiliser comme une pompe à main avec un système de levier.

Pour que tout soit le plus clair possible, je vous ai préparé des schémas pour expliquer le principe. Vous pourrez également trouver les plans d’une pompe de taille honorable qui pourra vous rendre de fiers services.

Les schémas de fonctionnement

Dans ce premier schéma vous pouvez constater que le clapet anti-retour du bas est ouvert à l’aspiration. Tandis que celui du haut est fermé. Cela permet au piston de remonter l’eau suivant le débattement que vous avez choisi.

Dans ce deuxième schéma vous pouvez constater que le clapet anti-retour du bas se ferme sous l’effet de la pression exercée par le piston. Tandis que celui du haut s’ouvre. Ce qui permet de récupérer l’eau qui a été aspirée lors de la première étape. La suite logique c’est que ces deux mouvements se répètent à tour de rôle afin d’obtenir le débit que vous souhaitez atteindre.

Fabrication d’une pompe à eau

Pour fabriquer notre pompe voici la liste des ingrédients :

  • 2 clapets anti-retour en laiton format 3/4 (20 x 27)
  • 3 tubes galvanisés ou inox filetés 20 x 27
  • 1 raccord en T 20 x 27
  • 1 bout de PVC ou de métal de 19 mm pour le piston
  • 1 ou 2 joints pour l’étanchéité du piston

Première étape, fabriquer le corps de la pompe :

Deuxième et dernière étape, on se fabrique un piston. Bien évidemment, plus on sera étanche et plus la force d’aspiration sera grande. C’est un fait à bien prendre en compte. Sur les anciennes éoliennes, et sur de nombreux modèles de pompe à bras moderne, le piston est recouvert d’un cuir pour assurer une bonne étanchéité. En cherchant un peu sur le net, vous pourrez trouver des cuirs de pompe de différentes dimensions. Mais l’idéal c’est plutôt d’assurer l’étanchéité du piston avec un ou deux joints comme sur le modèle d’une pompe à vélo.

Astuce : A plusieurs reprises, lorsque j’étais en Afrique, je me suis dépanné en fabriquant un piston avec deux ou trois épaisseurs de semelles de tong reliées entre-elles. Ce n’est pas le top du top mais cela fonctionne très bien si l’on n’a pas besoin d’atteindre de grandes profondeurs.

En conclusion

Vous voici à présent en mesure de fabriquer une bonne pompe à piston pour votre éolienne. Dans la fiche technique suivante, vous pourrez découvrir comment convertir le mouvement rotatif de votre éolienne en un mouvement de haut en bas qui sera compatible avec l’utilisation de votre pompe. Si vous avez besoin de conseils techniques, n’hésitez pas à utiliser le forum.

Soyez cool, comme Fonzie :

DEVENEZ ACTEUR

Fiches techniques

Formations en ligne

Forums d’échange

Hébergement web

Solutions Alternatives Version 10.1

Rechercher sur le site