Le kit Traveller

Le kit Traveller est un kit bicarburation qui permet à une voiture diesel de rouler en utilisant 100% d’huile végétale pure. Les avantages de ce système sont qu’il est très fiable et surtout qu’il est vraiment très abordable au niveau de son prix de revient. Autre avantage, et non des moindres, l’opération est totalement réversible. C’est-à-dire que vous pouvez passer d’un carburant à l’autre en un tour de main.

Avant d’aller plus loin, un petit historique s’impose. Au début des années 2000 il y avait beaucoup de monde qui roulait à l’huile végétale. Majoritairement dans l’objectif de réaliser de belles économies sur le prix du carburant. Par la suite, le prix du diesel a chuté et parallèlement à cela les nouvelles générations de véhicule sont devenues de plus en plus dures à adapter. Et pour ne rien arranger, il y a eu de nombreuses personnes qui ont bricolé leur moteur n’importe comment, ce qui a généré une bien mauvaise publicité pour cette alternative. Et c’est bien dommage, parce que rouler à l’huile c’est très écologique et c’est très économique. C’est pour cela qu’il m’a paru plus qu’utile de remettre le kit Traveller au goût du jour.

Rouler à l’huile de friture usagée

Pour vous prouver la fiabilité de ce kit, je vous propose un petit storytelling. Il y a quelques années, j’ai fait l’acquisition d’une Golf 2 diesel série limitée de chez Volkswagen. Lorsque je l’ai achetée, elle avait environ 198000 kilomètres au compteur. Je l’ai immédiatement équipé avec un kit Traveller. Et ensuite, j’ai toujours roulé à l’huile avec ce véhicule. Jusqu’à ce qu’il me lâche à 420000 kilomètres pour un problème de différentiel qui ne valait pas le coup d’être réparé.  Durant cette aventure de plus de 200000 kilomètres, j’ai fait une fois un trajet Liège – Marrakech aller-retour en utilisant uniquement de l’huile de friture recyclée. Ce qui m’est revenu très exactement à zéro euro de carburant. Et j’ai aussi effectué un trajet aller-retour du centre de la France jusqu’au désert du Sahara Occidental avec 100% d’huile végétale de récupération. Toujours sur le même principe, mes rares arrêts dans une station service étaient juste destinés à utiliser les toilettes. Je suis ensuite passé à un van VW modèle T3, toujours avec le même kit. Et toujours aucun problème à signaler. Le seul truc c’est qu’il faut évidemment prendre un peu de temps pour collecter et filtrer l’huile usagée. Mais en ce qui me concerne, je trouve que ça vaut vraiment le coup.

Maintenant que les bases sont posées, on va pouvoir passer à la pratique. Il n’y a rien de compliqué, même pas besoin d’être mécanicien puisque l’on ne va pas toucher au moteur. Il suffit juste de posséder quelques notions de base en mécanique pour installer le kit. Pour que tout soit bien clair, je vous ai préparé des schémas pour faciliter la compréhension de l’installation.

Fonctionnement du kit

Ce kit fonctionne à merveille avec les moteurs diesel à injection indirecte. C’est-à-dire des véhicules relativement anciens. Dans l’absolu, les voitures diesels actuelles peuvent aussi rouler à 100% d’huile, mais le problème c’est que l’électronique vient grandement compliquer la donne. On fera donc une fiche un peu plus tard pour voir comment contourner ce problème.

Principe du kit Traveller

Le principe de base de ce kit est super simple. A l’aide de deux vannes 3 voies on effectue une dérivation qui permet de passer du diesel à l’huile végétale en un quart de tour. L’avantage de ce système c’est de permettre au moteur d’être suffisamment chaud pour supporter l’huile sans aucun problème. De plus, en fin de trajet, il permet de bien rincer le circuit en repassant au gasoil. Ce qui règle d’office tous les soucis qui sont liés au démarrage.

Si vous souhaitez rouler à l’huile pour aller acheter votre baguette de pain à 300 mètres de chez vous, il vaut mieux oublier ça. Le kit Traveller, comme son nom l’indique, c’est fait pour avaler du kilomètre. Cette alternative s’adresse donc à des personnes qui font régulièrement des trajets supérieurs à 20 kilomètres ou bien qui font de temps en temps des trajets très longs.

Comment ça marche ?

Vous fixez vos deux vannes sur le tableau de bord, ou bien en dessous si vous souhaitez rester discret. Vous démarrez normalement au gasoil, et dès que le moteur est bien chaud, vous tournez les deux vannes en même temps pour basculer à 100% d’huile. Ensuite, environ 5 minutes avant d’arriver à votre destination, vous repassez à 100% de gasoil pour bien rincer le circuit.

Le schéma du kit simple

Avec un bon schéma on y voit tout de suite plus clair. Il suffit juste de dévier l’aller et le retour du gasoil à l’aide des vannes et de durite. Voici le matériel dont vous aurez besoin pour confectionner votre kit simple :

  • 2 vannes à bille 3 voies
  • 6 tétons à visser pour brancher les durites
  • De la durite
  • Un réservoir auxiliaire pour le gasoil

Avec ce kit de base, vous n’aurez aucun problème pour rouler en été. Sur certains véhicules avec des moteurs bien costauds, à la limite, il n’y a même pas besoin de kit pour rouler quand il fait bien chaud. C’est très loin d’être l’idéal mais cela fonctionne.

Le schéma du kit complet

Le problème avec l’huile végétale c’est le froid. Si vous faites de la récupération d’huile de friture usagée dans les restaurants, il y a de grandes chances pour que vous tombiez sur de l’huile de palme qui a tendance à se figer en dessous de 20 degrés. Quant à l’huile de colza ou de tournesol, elles vont aussi se solidifier en cas de température très froide. Pour remédier à cela, il suffit d’ajouter une résistance électrique pour réchauffer le réservoir d’huile végétale le temps que le moteur chauffe avec le diesel. En procédant ainsi, quand vous aurez enclenché le circuit d’huile, le retour de carburant qui sera chaud prendra le relais de la résistance électrique. Vous pourrez donc la couper en même temps que vous passez du diesel à l’huile.

Le fait de réchauffer l’huile assure une bien meilleure combustion. Et qui dit meilleure combustion dit aussi moins de consommation, moins de pollution et moins d’encrassement moteur. Pour ce faire on va donc ajouter un réchauffeur hydraulique au niveau de l’alimentation en huile végétale. Il s’agit juste d’un échangeur qui tire sa chaleur du liquide de refroidissement du moteur. Il vous suffira donc de créer une dérivation en parallèle au niveau du circuit de refroidissement du moteur. Vous pourrez trouvez les éléments pour effectuer cette opération chez un fournisseur de pièces détachées pour automobile. Je vous mets une photo histoire de vous donner une idée :

Si vous êtes bricoleur vous pouvez vous fabriquer vous-même votre réchauffeur hydraulique. Sinon, vous pouvez en trouver des manufacturés (huile / eau) sur internet aux alentours des 50 euros. Voilà ce que cela donne en image :

Information : Ce n’est pas une bonne idée d’utiliser un réchauffeur électrique car cela tire trop sur l’alternateur.

 

Au niveau des options, l’ajout d’une petite pompe de gavage sur le circuit aller de l’huile permet de soulager la pompe à injection dans son aspiration. Cela peut se trouver à pas cher sur internet, donc cela ne vaut pas le coup de s’en priver. Il y a aussi le sur-tarage des injecteurs qui fait débat. De mon point de vue ce n’est pas nécessaire. En revanche il est préférable d’avoir des injecteurs en parfait état pour rouler à l’huile. Et tant que l’on y est, il est préférable de partir sur des bougies de préchauffage neuves.

Et pour finir, il faut aussi bien regarder si votre pompe à injection est compatible. Si elle est de marque allemande ou japonaise il n’y a aucun problème, vous pouvez foncer. En revanche, si votre voiture est équipée d’une pompe Lucas, il vaut mieux la remplacer par une autre marque plus solide. Avec tout ça, on est complet. Voici que cela donne en image :

Difficulté éventuelle

Si vous avez bien suivi le plan, il n’y a qu’une raison pour que cela ne fonctionne pas. Si jamais il y a un souci, pratiquement à tous les coups ce sera un problème de prise d’air. Alors surtout, faites attention à ce que vos raccordements soient bien étanches. Pour ce faire, utilisez de bons colliers de serrage et des embouts bien adaptés aux dimensions de vos durites. En étant bien vigilant sur ce point lors de l’installation du kit, tout fonctionnera du premier coup.

En conclusion

Si vous avez l’habitude de parcourir de longues distances et que vous n’avez pas peur de prendre du temps pour collecter et filtrer de l’huile de friture usagée, ce kit pour rouler à l’huile végétale est fait pour vous. Grâce à lui vous pourrez réaliser d’énormes économies sur votre budget carburant. S’il y a des points qui vous semblent difficiles à comprendre, n’hésitez pas à utiliser le forum pour demander de l’aide. On se fera un plaisir de vous répondre très rapidement.

Soyez cool, comme Fonzie :

DEVENEZ ACTEUR

Fiches techniques

Formations en ligne

Forums d’échange

Hébergement web

Solutions Alternatives Version 10.1

Rechercher sur le site