Questions générales (Peugeot 104)  

Page 1 / 2
  RSS
Gaylord HOUDELET
(@sad)
Membre actif Registered

Bonjour,

Comme je le disais dans ma présentation, cela faits déjà quelques temps que je réfléchis à la conversion d'un véhicule. Pourquoi ? En premier lieu par passion, un peu d'écologie aussi, mais soyons honnête, aussi pour les sous... Aujourd'hui, 80% à 90% de mes trajets sont de courtes distances, allant de 5 à 70km aller retour. Je ne vais pas vous apprendre que les temps sont dures, qu'un gros diesel est chère à la pompe et à l'entretien, et qu'un véhicule électrique moderne demeure pour le moment chère à l'achat en plus d'importantes contreparties. (qui seront de l'histoire ancienne dans quelques années.)

Je désire un véhicule électrique avec essuie glace, volant, pédales... peut être une clim et une direction assistée dans un élan de technologie... mais je n'ai pas besoins que le tableau de bord change de couleur avec 36 modes de conduite. Bref une petite familiale sans fioritures capable de rouler une centaine de kilomètres.

Après avoir lu et relu vos fiches dédiées, (et cherché avec mon ami Google) et n'étant pas électricien, j'ai des questions à vous soumettre:

- Ce véhicule ayant vocation familial, je pensais laisser toute la partie bloc moteur thermique, pour des raisons de conformité (contrôle technique), mettre des moteurs de roue à l'avant, et batterie contrôleur dans le coffre. La distance entre les moteurs à l'avant et les batterie dans le coffre va-t-elle entrainer beaucoup de déperdition?

- Y a t-il une longueur de cable à ne pas dépasser? Avez vous une solution à proposer? (courant alternatif ?)

- Est-ce que les moteurs de roue empêchent ou nuisent à l'utilisation du véhicule en mode "thermique" et inversement? (dégradation des moteurs de roue si l'on circule avec le moteur thermique et dégradation de la transmission si l'on circule en électrique?)

- Les moteurs de roue permettent-ils de récupérer de la charge en roue libre?

- Un petit véhicule 4 places peu onéreux et qui me plait, une Peugeot 104, pèse à vide 790kg, et a un coffre de 155 litres. Je n'arrive pas à estimer l'encombrement des batteries, mais pensez vous que 80 kg de batterie entrent dans un tel coffre?

- De même, pensez-vous que deux moteurs de roue de 8KW soient suffisant pour tracter une 104 de 790kg+80kg de batterie+220kg (ma carcasse, ma femme et les gosses pour petite promenade)+un panier de pique-nique 🙂 ?

- Dans une telle configuration, est-ce utopique d'espérer se rapprocher des 100km d'autonomie?

- Si mes calcules sont correctes, un investissement de 4500 à 5000 euros serait nécessaires pour l'achat d'un tel kit?

- Vous expliquez qu'il ne faut pas être gourmand et que lorsque l'on communique au fournisseur une vitesse de pointe, il faut par exemple dire 80 km/h si l'on reste sur les nationales, ce qui est logique. Cela signifie t-il  que le véhicule est "bridé" à 80km/h ?

Voila pour une première série de questions, en espérant ne pas vous avoir trop ennuyé. Je commence par les questions générales puis, en fonction de la viabilité du projet, j'entamerais le domaine plus technique.

Merci d'avance pour vos réponses !

Citer
Posté : 2 avril 2019 16 h 05 min
Emmanuel Riolet
(@admin)
Membre estimé Admin

> Ce véhicule ayant vocation familial, je pensais laisser toute la partie bloc moteur thermique, pour des raisons de conformité (contrôle technique), mettre des moteurs de roue à l'avant, et batterie contrôleur dans le coffre. La distance entre les moteurs à l'avant et les batterie dans le coffre va-t-elle entrainer beaucoup de déperdition?

Au niveau de la déperdition la réponse est oui, sans aucune hésitation. Sans compter que cela demande une section de câble très importante car on va être sur du courant continu.

>- Est-ce que les moteurs de roue empêchent ou nuisent à l'utilisation du véhicule en mode "thermique" et inversement? (dégradation des moteurs de roue si l'on circule avec le moteur thermique et dégradation de la transmission si l'on circule en électrique?)

Rien à signaler de ce coté là. Si les moteurs ne sont pas alimentés ils tournent juste dans le vide. Juste que cela représente un peu de poids en supplément, et donc une légère augmentation de la consommation de carburant qui reste anecdotique.

> - Les moteurs de roue permettent-ils de récupérer de la charge en roue libre?

En roue libre non. Mais si vous roulez en mode électrique vous n'êtes pas en roue libre. Les moteurs électriques jouent le rôle de frein moteur, c'est de cette façon qu'ils permettent de recharger les batteries.

>- Un petit véhicule 4 places peu onéreux et qui me plait, une Peugeot 104, pèse à vide 790kg, et a un coffre de 155 litres. Je n'arrive pas à estimer l'encombrement des batteries, mais pensez vous que 80 kg de batterie entrent dans un tel coffre?

Pour trouver une bonne estimation, il vaut mieux parler en ampère-heure. Au niveau de votre projet, une 104 est un excellent choix parce que c'est un véhicule assez léger. Pour gagner de la place vous pouvez ruser un peu en choisissant des batteries assez plates. De cette façon vous pouvez aussi en caser au niveau du plancher des places passagers arrières et même sous la banquette. Cela prendrait environ juste 10 centimètres de hauteur.

>- De même, pensez-vous que deux moteurs de roue de 8KW soient suffisant pour tracter une 104 de 790kg+80kg de batterie+220kg (ma carcasse, ma femme et les gosses pour petite promenade)+un panier de pique-nique

Pour faire de la ville cela peut aller. Par contre pour faire de la route cela me semble vraiment léger en terme de puissance. Le mieux seraient d'en discuter avec un fabricant de kit.

>- Dans une telle configuration, est-ce utopique d'espérer se rapprocher des 100km d'autonomie?

100 kilomètres c'est tout à fait raisonnable. En revanche, il vaudra mieux éviter la clim et le chauffage.

> - Si mes calcules sont correctes, un investissement de 4500 à 5000 euros serait nécessaires pour l'achat d'un tel kit?

Moteurs + contrôleur + accessoires environ 2000. Après il faut voir pour les batteries. C'est ce qui coute le plus cher actuellement. Après, il faut bien prendre en compte que le kit va durer de très nombreuses années. Quant aux batteries, rien de vous empêche de faire une installation avec pas trop de puissance dans un premier temps. Avec la technologie actuelle, vos batteries vont durer 5 ou 6 ans en cas d'utilisation très régulière. A l'issue de cette période, elles ne seront plus assez puissantes pour un usage en propulsion moteur, mais elles pourront encore servir 5 ou 6 ans avec une installation solaire en autonomie. Et une chose est sure et certaine, c'est que d'ici 5 ans il y aura sur le marché des batteries plus performantes, plus écologiques et bien moins chères. C'est un facteur à prendre en compte.

>- Vous expliquez qu'il ne faut pas être gourmand et que lorsque l'on communique au fournisseur une vitesse de pointe, il faut par exemple dire 80 km/h si l'on reste sur les nationales, ce qui est logique. Cela signifie t-il que le véhicule est "bridé" à 80km/h ?

Ce n'est pas vraiment un bridage. C'est juste que les moteurs ne sont pas assez puissants pour dépasser cette vitesse moyenne.

A cœur vaillant, rien d'impossible.

RépondreCiter
Posté : 2 avril 2019 17 h 32 min
Gaylord HOUDELET
(@sad)
Membre actif Registered

Merci pour ces réponses rapides et efficaces.

Je pense qu'il va falloir que je commence par démembrer  la 104 avec la documentation appropriée pour trouver de la place le plus proche possible des roues avant pour les batteries et limiter les déperditions. Je vais également me renseigner sur les différentes tailles de batterie car je n'avais pas vu qu'il était possible de s'en procurer des aussi plates (très intéressant!). Quant à l'autonomie, je pense que je vais voir mes prétentions à la baisse, une trentaine de kilomètres feront un bon investissement pour les 5 à 6 ans avenir, de quoi me laissé le temps de m'équiper en photovoltaïque d'ici la :-).

J'ai tout de même une dernière question: J'ai lu je ne sais plus où que le bloc contenant les batteries devait être protéger, au sec, mais aéré voir même refroidis? Il faut ajouter un système de refroidissement ou de ventilation?

merci.

RépondreCiter
Posté : 2 avril 2019 19 h 17 min
Emmanuel Riolet
(@admin)
Membre estimé Admin

Bonjour,

Pour le refroidissement batterie, tout dépend de leur technologie. Mais pour du lithium standard ce n'est pas la peine. Après, dans l'absolu il est préférable que les batteries ne prennent pas de coup de chaud.

A cœur vaillant, rien d'impossible.

RépondreCiter
Posté : 3 avril 2019 14 h 27 min
Gaylord HOUDELET
(@sad)
Membre actif Registered

Bonjour,

Je rédige tout doucement un cahier des charges afin de murir mon projet. Très intéressante la législation au Québec! La France a encore beaucoup à apprendre.

J'ai une nouvelle série de questions à vous soumettre afin d'y voir plus claire.

Le cable d'alimentation d'un moteur de roue se trouve en son centre, à l'emplacement du cardan. Il faut donc retirer le cardan pour faire passer le cable, rendant impossible l'usage de la motorisation d'origine ?

J'espère me tromper mais si tel est le cas,  je ne comprend pas où passe ce cable.

En ce qui concerne l'alimentation du moteur à l'aide d'un super condensateur et de batteries stationnaires, je ne suis pas électricien et je ne trouve rien de comparable sur le net... difficile de trouver des repères et de savoir si cela s'avère judicieux. Il est vrai que le prix des batteries fait réfléchir mais le but reste tout de même d'avoir une voiture qui roule 🙂 Avez vous des exemples, l'avez vous essayer ?

Concernant le câblage, avez vous des produits ou des sites de références ? Faut-il se munir de certain types de fiches, prises, thermo gaine...

Merci

RépondreCiter
Posté : 10 avril 2019 23 h 37 min
Emmanuel Riolet
(@admin)
Membre estimé Admin

Bonsoir,

> Le cable d'alimentation d'un moteur de roue se trouve en son centre, à l'emplacement du cardan. Il faut donc retirer le cardan pour faire passer le cable, rendant impossible l'usage de la motorisation d'origine ?

A l'avant ce n'est pas trop une bonne idée. Mais toujours est-il qu'il existe des modèles de roue avec le câble qui est déporté. Mais cela reste une solution plutôt exotique étant donné que la majorité des retrofiteurs préfèrent motoriser l'arrière.

> J'espère me tromper mais si tel est le cas,  je ne comprend pas où passe ce cable.

Tout dépend des véhicules. Il y a toujours moyen de le passer.

> En ce qui concerne l'alimentation du moteur à l'aide d'un super condensateur et de batteries stationnaires, je ne suis pas électricien et je ne trouve rien de comparable sur le net... difficile de trouver des repères et de savoir si cela s'avère judicieux. Il est vrai que le prix des batteries fait réfléchir mais le but reste tout de même d'avoir une voiture qui roule 🙂 Avez vous des exemples, l'avez vous essayer ?

En règle générale, si je publie quelque chose sur une technique c'est soit que je l'utilise régulièrement, soit que je l'ai testée. Mais pour être plus clair, cette utilisation avec des supercondensateurs est plutôt à destination d'un continent comme l'Afrique où l'on ne trouve pas de batteries pour voiture électrique et leur importation est très couteuse. Tandis que des supercondensateurs, ce n'est pas très gros cela peut arriver par la poste. Et comme ça on peut utiliser des batteries solaires. C'est donc une bidouille pour contourner un problème et faire baisser le coût de la transformation. En revanche, en France il est clair qu'il faut partir sur des batteries de traction. Et cerise sur le gâteau : Éventuellement ajouter un supercondensateur pour améliorer la récupération d'énergie au freinage. Mais ça reste un peu gadget.

> Concernant le câblage, avez vous des produits ou des sites de références ? Faut-il se munir de certain types de fiches, prises, thermo gaine...

Normalement tout est compris si vous prenez un kit complet. Avec des éléments séparés il vaut mieux en discuter avec les différents fournisseurs.

A cœur vaillant, rien d'impossible.

RépondreCiter
Posté : 12 avril 2019 1 h 57 min
Gaylord HOUDELET
(@sad)
Membre actif Registered

Merci, je comprend mieux.

Effectivement, l'idéal reste de retirer tous les éléments devenu inutiles de l'ancienne motorisation pour les remplacer par les éléments de la nouvelle motorisation électrique. C'est plus simple et on gagne de la place en plus de perdre du poids.

Pour la 104, retirer tout ce qu'il y a sous le capot et mettre les moteurs de roue à l'avant serait le mieux. C'est ce que j'aurais aimer entreprendre, mais entre l'autorisation constructeur et les étapes de vérification et de conformité... j'ai peur de perdre un rein en plus de mon temps. La législation n'étant pas encore au point dans notre beau pays, cela pourrait prendre des lustres... pour rien.

Donc, si j'ai bien compris, je n'ai que deux opportunités ("légales" ou "pseudo-légales") 🙂 :

-soit, avec l'autorisation du constructeur, je tente le passage au "tout électrique", et me lance dans la bataille pour avoir une nouvelle carte grise. (dans ce cas, je pense me conformer à la législation Québécoise.)

-soit je conserve l'ancienne motorisation en état de fonctionnement (pour le contrôle technique et la maréchaussée), et je place batteries et contrôleur dans le coffre, avec les moteurs de roue à l'arrière.

Je vais prendre le temps de la réflexion et suis prêt à entendre tous les conseilles. 😎

En attendant, j'ai envoyé deux mails à QS MOTOR dans mon Anglais certe bien Français mais normalement compréhensible, toujours sans réponse 🤔 .

Je vais attendre encore un peu, peut être réessayer et on verra. Si des personnes du Forum sont passées par les services de QS MOTOR, merci de m'expliquer comment vous avez procédé.

RépondreCiter
Posté : 12 avril 2019 15 h 45 min
Emmanuel Riolet
(@admin)
Membre estimé Admin

Bonsoir,

Pour QS motor il faut procéder comme avec tous les fournisseurs asiatiques, c'est à dire absolument mettre une assurance trading en place avant de passer commande. Cette assurance est gratuite, cela ne vaut donc pas le coup de s'en priver et ça évite bien des problèmes.

Pour ce qui est de la législation on lance une action cette semaine pour mettre la pression. Et plus ça va, plus il y a de monde qui va mettre la pression. La France est le pays le plus contraignant au monde au niveau de l'électrification des véhicules. Ce n'est pas une position tenable à long terme pour le gouvernement. D'autant plus qu'il y a des startups qui aimeraient bien entrer dans ce nouveau marché. Un peu de patience, ça va bouger. En attendant le plus simple c'est d'installer un kit en mode hybride rechargeable. Et le jour où il y a de l'évolution vous pouvez déposer le moteur thermique et loger plus de batteries. Si vous faites un bon choix de moteur et de contrôleur au départ c'est un investissement sur du très long terme. Tandis qu'au niveau des batteries cela reste évolutif à tout moment.

A cœur vaillant, rien d'impossible.

RépondreCiter
Posté : 15 avril 2019 0 h 36 min
Gaylord HOUDELET
(@sad)
Membre actif Registered

Merci,

De mon côté, j'ai enfin reçu la réponse de QS motor, il fallait juste être patient:

According to your description, I recommend you the 2wd 8kw car hub motor conversion kit.
The price as follows,
2 units x QS 72V 8000W 273 Electric Car Hub Motor : USD590/PC
2 units x Kelly Controller KLS7275H : USD280/PC
1 unit  x  Pedal Throttle:  USD50
1 unit  x  Speed Meter:  free
1  set  x  1 tow 2 Disc Brake Assembly:  USD88
The shipping cost to France by Fedex: USD432
Total:  USD2310
In addition, the motor is fit for 14inch or more than 14inch rim, so I think you need to change the wheel.
Comme vous pouvez le voir, QS motor me recommande deux moteurs de roue de 8 kw, qui selon vous, étaient suffisant pour la ville mais pouvaient s'avérer un peu limite pour faire de la route. Dois-je plutôt m'orienter vers deux moteurs de 10 kw?
Comme je l'ai déjà constaté sur leur site, ces moteurs n'existent pas pour des jantes de 13 pouces, il faut 14 pouces minimum.
Mon véhicule étant monté d'origine en 13 pouces, un changement pour des jantes plus grandes me poserons des difficultés au niveau légale.
De mon côté, je continu d'examiner les différentes possibilités avec l'aide de vos précieux conseils. Dans tous les cas ce sera un véhicule hybride (pour le moment), avec moteurs de roue et batteries à l'arrière (plus simple).
Par contre, il faudra trouver un système de blocage du levier de vitesse en conduite électrique, pour des raisons évidentes.
J'ai un peu de mal à me décider pour l'autonomie car mes trajets se limitent à 5 km par jour, + 70 km de week end, + un allé retour à Bordeaux tous les mois soit 200 km.
L'idée d'un bon vieux diesel avec un kit traveller pour mes allés retours à Bordeaux, et de 70 km d'autonomie pour les moteurs électriques me taraude de plus en plus... mais dans ce cas, adieux Peugeot 104. 😆
Je vais continuer mes recherches. 😎
RépondreCiter
Posté : 15 avril 2019 14 h 52 min
Emmanuel Riolet
(@admin)
Membre estimé Admin

Bonsoir,

Le mélange friteuse et propulsion électrique est un excellent compromis.

Pour ce qui est de QS motor, il faut les tanner un peu. Ils arrivent très bien à faire du sur mesure au niveau des jantes.

A cœur vaillant, rien d'impossible.

RépondreCiter
Posté : 17 avril 2019 21 h 30 min
Gaylord HOUDELET
(@sad)
Membre actif Registered

Bonsoir,

Bon, j'ai passé pas mal de soirées à me pencher sur les différentes possibilités, me suis inscrit sur des forums spécialisés, parlé chinois (en Anglais bien sur 😎 ) et puis j'ai fait mon étude. Ca m'aura pris un peu de temps mais je me sens tout de même moins bête. Malheureusement cela ne m'a pas fait devenir électricien... mais je progresse.

Bref, ma conclusion est simple et rationnelle: Par rapport à mes déplacements (courts trajets journaliers et environ deux gros trajets mensuelle), ainsi qu'à ma femme et mes deux jeunes enfants (et mon gros chien...), j'ai besoin d'un véhicule:

- Fiable,

-Un minimum confortable,

-hybride HV/EV, (huile végétale/électrique pour les néophytes 🌻 )

La 104 attendra donc un peu. Je suis allé à la rencontre de personne roulant à l'huile végétale recyclée et cela m'a convaincu!

J'avais déjà tenté la chose sur les conseils d'anciens en y allant un peu au pif sur une vielle volvo avec plus ou moins de réussite.

Pour peu que l'on respecte certaine règles, avec le bon moteur, c'est très fiable!(en plus d'être beaucoup moins polluant)  Mais je  m'éloigne du sujet. (cela fera l'objet d'un autre post dans la bonne section lorsque je me lancerais.)

Revenons à l'électrique, car la finalité, c'est bel et bien l'électrique. Nous sommes en pleine conversion énergétique: de moins en moins d'énergie fossile, toujours plus chères, mais pas de réelle solution pour les longues distances... en attendant les batteries ayant 500 km (réels) d'autonomie (hors TESLA) à prix attractif. Pendant ce temps, j'entend des pub radio sur le flexfuel... (j'ai fait des recherches, connaissais pas, mais si vous pouviez faire un petit article comme vous en avez le secret 😉 )

Je m'égare... J'aurais donc besoin d' une autonomie de 30 km réels. (déjà mieux niveau budget!)

Aussi, ces changements me confronte à de nouveaux problèmes auxquels vous pourrez peut être me répondre:

-Pour une direction assistée hydraulique, vous dites  dans vos fiches que la solution la plus simple est d'entrainer la pompe hydraulique par un moteur électrique. Quel genre de moteur? toujours entrainement par courroie? Branchement directe sur le contrôleur (avec des relais)? Quel consommation à prendre en compte pour ce moteur?

-Il fait chaud la ou j'habite. Vous parlez également dans vos fiches de clim réversible pour VE. Je suis conscient qu'il s'agit d'un gouffre énergétique niveau consommation et ne pense pas m'en servir pour mes petits trajets (ce qui est déjà le cas), mais madame...

J'ai trouvé des modèles similaires à la photo de votre fiche en chine, pour 400 euros. Est-ce compliqué à installé? Est ce que cela s'adapte sur le système de ventilation du véhicule? (le véhicule doit être équipé d'une clim d'origine?)

-L'installation d'une clim ne fait pas partie de mes priorités, mais je pose ces questions pour une raison simple: Ma plus grande difficultés est le calcule de la puissance des batteries nécessaire pour faire fonctionner deux moteurs de roues/moteur direction assisté/clim/radio... à fond les ballons sur 30km. 🤪

-Si la clim et le moteur entrainant la pompe de direction assistée sont branché sur le contrôleur, comment en bénéficier lorsque je circule en mode thermique?

-Idem clignotants, phares et tout le reste...(En bref, niveau branchement avec la batterie 12v d'origine et le contrôleur, ça donne quoi?)

-Lorsque je circule en mode thermique, est-ce possible de recharger les batteries? (principe d'un véhicule hybride moderne)

-Un petit groupe électrogène (au gaz 😉 ) dans une petite remorque peut réellement doubler mon autonomie?

Merci d'avance de répondre à mes questions. Certaines peuvent sembler saugrenues ou hors sujets, mais je suis dans la réflexions pour l'achat d'un véhicule compatible avec mon projets, et vos réponses peuvent m'y aider.

RépondreCiter
Posté : 27 mai 2019 0 h 38 min
Gaylord HOUDELET
(@sad)
Membre actif Registered

J'ajoute une petite précision. Comme mon projet s'oriente vers un véhicule hybride et familial léger, tout en restant dans un budget raisonnable, je m'orienterais vers une Peugeot 406 1.9TD (idéal HV en pompe injection bosch). Le break aurais été idéal mais introuvable à prix/état correct. Ce sera donc la berline, plus légère, avec remorque pour les vacances.

La malle de coffre sera idéale pour caser les batteries. (les bagages iront ailleurs 🙄 )

Je ne désirais pas un véhicule trop moderne mais apparemment les premières 406 restent assez simple niveau électronique.

Et puis à cause du W.A.F. (wife acceptance factor), il me faut au minimum clim/ABS/direction assisté.

Sinon il y avait la fameuse Citroen BX qui m'aurait bien donné du plaisir, mais impossible avec la suspension hydraulique.

Merci.

RépondreCiter
Posté : 27 mai 2019 15 h 53 min
Emmanuel Riolet
(@admin)
Membre estimé Admin

je m'orienterais vers une Peugeot 406 1.9TD (idéal HV en pompe injection bosch).

Pour rouler à l'huile c'est un excellent choix. Et pour ce qui est de l'électrification il n'y a pas vraiment de difficulté. Il y a donc de quoi se faire un véhicule qui roule sans pétrole avec un budget très raisonnable.

A cœur vaillant, rien d'impossible.

RépondreCiter
Posté : 27 mai 2019 16 h 10 min
Gaylord HOUDELET
(@sad)
Membre actif Registered

Oui, c'est le but. 😉

Mais comme je vous le demandais dans mon précédant post, cela soulève pour moi de nouvelles questions en ce qui concerne:

-La direction assistée, (moteur électrique entrainant la pompe hydraulique, ok mais lequel? comment l'installer?)

-L'ajout éventuel (et à long terme certain) d'une climatisation électrique,

-Le principe du "switch" thermique/électrique pour conserver dans les deux modes de conduite les options importantes, tel la direction assistée.

Je ne vous demande pas évidemment un schémas ou tutoriel complet (sauf si vous l'avez sous la main 😎 )mais simplement un principe de fonctionnement, une base.

Mes compétences électriques sont très légères, et pour moi soit:

-Je roule en mode électrique, avec toutes "l'électrique" de la voiture reliée au contrôleur, c'est à dire aux batteries de traction.

-Je roule en thermique avec mon alternateur qui recharge ma vieille batterie 12v, faisant fonctionner toute ladite "électrique".

Mais pour que les deux fonctionnent correctement, c'est plus compliqué à penser pour moi.

Des bricolages du genre "adapter la pédale d'accélérateur électrique avec la pédale d'origine" ne me font pas peur. Je suis bricoleur et débrouillard, un coup de meuleuse par ci, un point de soudure par la... 🤠

Mais faire courir des cables et des relais... ouch 😵

RépondreCiter
Posté : 27 mai 2019 16 h 49 min
Emmanuel Riolet
(@admin)
Membre estimé Admin

-La direction assistée, (moteur électrique entrainant la pompe hydraulique, ok mais lequel? comment l'installer?)

Il faut se renseigner sur la puissance de la pompe hydraulique d'origine pour trouver un moteur électrique de force équivalente.

-L'ajout éventuel (et à long terme certain) d'une climatisation électrique

Pour la climatisation électrique on trouve des fournisseurs sur le net, principalement sur Alibaba.

-Le principe du "switch" thermique/électrique pour conserver dans les deux modes de conduite les options importantes, tel la direction assistée.

Avec la technologie actuelle des kits il n'est pas facile de mettre un switch car il y a le problème de la pédale d'accélérateur. Mais difficile ne veut pas dire impossible. La seule difficulté se situe à ce niveau.

A cœur vaillant, rien d'impossible.

RépondreCiter
Posté : 27 mai 2019 19 h 06 min
Page 1 / 2