Le pouvoir d’achat

Marre de galérer

On ne va pas se mentir, pour 75% des français, le pouvoir d’achat en est réduit à peau de chagrin. Alors forcément, on n’est pas du tout content de cette situation inadmissible car il est intolérable que bon nombre de nos concitoyens n’arrivent plus à se nourrir et à se chauffer convenablement. A coté de ça, le coût des transports arrivent au second plan.

Pour tenter de calmer les esprits, les économistes qui sont à la botte de la finance mondialisée en appellent une fois encore à cette farce grotesque qu’ils nomment la croissance. Sans oublier cette maudite dette que l’on ne sait même pas à qui l’on doit la rembourser. Quand j’apprends qu’en 2016 la dette mondiale s’élevait à 164000 milliards de dollars, cela me laisse à supposer que l’on doit cet argent aux martiens. Je ne suis peut-être pas du tout calé en matière d’économie, mais tout ce que je constate c’est que les riches sont toujours plus riches et que les pauvres sont sans cesse plus pauvres. Ce qui est amplement suffisant pour me donner envie de pousser une bonne gueulante.

Au bout d’un moment, les histoires de bourse qui aboutissent à cette tragédie commune ça commence à sérieusement me casser les pieds – pour rester poli ! Tout ce que je vois, c’est que la France est un pays riche d’un point de vue monétaire, et aussi de part ses nombreuses ressources naturelles. Et à coté de ça, ce pays compte plus de 10 millions de pauvres pendant que des sales types comme Bernard Arnault ou François Pinault ont réussi à capitaliser de quoi remplir nos frigidaires pendant des siècles. Alors maintenant, ça suffit ! Les riches, rendez l’argent !

Cet article pourrait s’arrêter là, mais on ne va pas se quitter sur des généralités parce que sinon on risque de faire du grand n’importe quoi. S’il n’y avait que le problème du pouvoir d’achat, cela simplifierait la donne. Malheureusement, il nous faut aussi prendre en compte l’énorme problème du dérèglement climatique. Parce que si l’on ne prend pas ce facteur en considération, on court tout droit à la catastrophe. Donc merci de penser à vous, merci de penser à vos enfants et merci de penser à tous vos proches.

Pour rectifier le tir, il n’y a pas d’autre solution que de réformer le système monétaire en profondeur. Par rapport à cela, la seule option qui peut nous sortir de la galère c’est que l’économie soit alignée sur les ressources disponibles sur notre planète. Autrement dit, nous devons passer au plus vite à un système basé intégralement sur l’écologie et le bien-être social. Tant que cela ne sera pas mis en œuvre, tout continuera à s’empirer.

Le problème ce n’est pas la consommation en elle-même. Le gros problème c’est notre façon de consommer à outrance sans ce soucier de rien.

Pour vous donner un exemple précis, il se trouve que j’ai un parcours qui m’a conduit à un moment de ma vie à travailler en Chine sur des projets d’énergies renouvelables et de mobilité électrique. Lors de cette aventure, j’ai eu l’occasion de croiser des acheteurs des hypermarchés Carrefour. Autant vous le dire tout de suite, c’est les plus gros chacals puants que j’ai eu l’occasion de rencontrer au cours de mes périples autour du monde. Ils sont à un tel point d’inhumanité que si jamais ils croisent le regard d’une vache, vous pouvez être sûr qu’elle ne donnera plus de lait pendant minimum un mois. En tout cas, par leur faute, j’ai eu bien honte d’être français et je m’en suis excusé à de multiples reprises auprès de mes hôtes chinois.

Quand ces sinistres individus déboulent dans une usine pour faire fabriquer des produits à leur marque, ils se comportent comme des maitres qui viennent ajouter des coups de fouet sur des esclaves déjà bien éprouvés. Il n’y a aucune pitié. Prix toujours plus bas et cadences infernales. Tout ça pour retrouver des produits de très mauvaise qualité en tête de gondole. Et au final, consciemment ou non, on est tous responsables de cette situation intolérable.

Et si vous pensez qu’il n’y a pas d’autre choix que de faire tout fabriquer en Chine pour obtenir des prix au ras des pâquerettes en jouant sur le coût de la main d’œuvre, vous avez tort. L’objectif ce n’est pas ça. Déjà, il est prouvé qu’un travailleur français est environ 10 fois plus productif qu’un travailleur chinois. Et si en plus vous ajoutez le fait qu’en fabricant en France on réduit grandement les frais et les délais de transport, il y a de quoi se dire que ce n’est pas une question de salaire.

Non ! Le problème c’est tout simplement que le peuple chinois est vraiment trop gentil. Tandis qu’en France, les acheteurs Carrefour avec leurs méthodes de management tirées du petit manuel du parfait enfoiré ils ne feraient pas long feu. Le travailleur français aurait vite fait de leur balancer son poing dans leur figure. A ajouter également que les normes environnementales et sanitaires sont quasiment inexistantes en Asie. Ce qui représente encore une raison supplémentaire de déménager les lieux de production.

Mais maintenant, il est vrai que la donne commence à changer. Mais pas de pas quoi se réjouir pour autant. Si la production a tendance à se relocaliser, c’est tout simplement dû aux progrès exponentiels de l’automatisation. Autrement dit, on remplace les esclaves asiatiques par des machines. Comme ça, plus d’emmerdes. Et n’allez surtout pas croire les pseudo-experts qui racontent que cette démarche permet de créer des emplois qualifiés. Tout ça c’est de la connerie. Depuis un ou deux ans les robots industriels sont fabriqués par des robots industriels. De cette façon, la boucle est bouclée. Au mieux, cette relocalisation ne permet de créer qu’un nombre infime d’emplois dans le domaine de la maintenance.

Alors, si l’on prend en considération tous ces éléments, les questions que l’on peut légitimement se poser sont les suivantes : Est-ce que l’on doit augmenter le pouvoir d’achat pour acheter encore plus de merdes chez Wish, Amazon, Cdiscount, AliExpress, Carrefour, Casino… ? Ou bien est-ce que l’on doit augmenter notre qualité de vie ? Vous saisissez la nuance ? Très bien.

Après cet état des lieux pas du tout réjouissant, si souhaitez que le monde puisse enfin évoluer positivement il va falloir être capable de tout remettre à plat. Ce qui suppose de faire appel à votre ouverture d’esprit. Je vais donc me permettre de vous proposer une méthodologie simple qui consiste à traiter les problèmes par ordre de priorité, ainsi que quelques propositions. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez par le biais des commentaires sur le site ou sur Facebook. Vous allez voir que votre pouvoir d’achat et votre qualité de vie, je vais les faire grimper en flèche.

10 propositions pour retrouver du pouvoir d’achat

1) Forcément, on est obligé de commencer par l’eau parce que cet élément est indispensable à la vie. De ce fait, il est un bien commun et non une marchandise. Au passage, vous pouvez remarquer comment les vendeurs d’eau tels que Veolia se sont fait des milliards sur notre dos. Ceci dit, on pourrait par exemple se baser sur la consommation moyenne actuelle par habitant qui est d’environ 140 litres par jour pour une personne. Partant de cette donnée, l’eau serait totalement gratuite jusqu’à ce volume. Ensuite, si vous dépassez, c’est tarif plein pot. Quand on a les moyens d’avoir une piscine on doit aussi avoir les moyens de la remplir. Quand on lave sa voiture à l’eau potable cela doit se payer. Et ainsi de suite…

2) Tant que l’on est encore pas tous autonomes en énergie, on part sur le même principe que sur l’eau avec l’électricité. On peut par exemple déterminer que 10 kilowatts par jour et par habitant seront gratuits. Après, il faudra aussi bien prendre en compte l’isolation des logements et le fait que EDF a énormément fait pression pour faire augmenter la consommation du courant de façon à légitimer sa politique nucléaire irresponsable.

3) Quand je vois des gros rentiers qui se gavent comme des porcs en louant plusieurs appartements à des personnes modestes, je ne peux m’empêcher de penser que ce n’est pas normal du tout. Donc, réquisition et mise en place de loyers très modérés en parallèle de travaux en lien avec la performance énergétique.

4) Pas question d’avoir une société à deux vitesses entre les personnes qui ont accès à internet et celles qui n’en ont pas les moyens. Internet devient donc gratuit.

5) Il faut exiger de la part de tous les fabricants que tous les nouveaux produits qui sont mis sur le marché soient obligatoirement RÉPARABLES et DURABLES. On ne peut plus continuer avec ce modèle débile qui nous force par exemple à remplacer notre téléphone mobile tous les deux ans.

6) Taxer à mort les productions industrielles qui pourraient se faire en France. Vous n’allez tout de même pas me dire que l’on est pas capable de fabriquer des vêtements et des produits électroménagers ? Et ne vous inquiétez surtout pas pour nos amis chinois, eux aussi ne sont pas loin de descendre en masse dans la rue avec des gilets jaunes sur le dos.

7) Bien se nourrir c’est élémentaire. Pour ce faire, mise en place d’une vraie politique pour favoriser l’émergence des micro-fermes afin de manger bio et local à un tarif très raisonnable.

8) Gratuité totale des transports en commun dans les villes. Énorme baisse des tarifs du train parce qu’à chaque fois que je regarde le prix d’un trajet je me demande si ce n’est pas la date tellement le montant est exagéré.

9) Gratuité totale pour les frais de santé et un méga budget pour la recherche médicale.

10) Gratuité totale pour TOUTES les écoles primaires, secondaires et supérieures. Et une bourse d’un montant convenable pour tous les étudiants issus de familles modestes de façon à ce qu’ils puissent se concentrer sur leurs études plutôt que d’être obligés de bosser chez McDonald’s pour payer leur logement, leur nourriture et leurs loisirs. Dans une république, on ne peut pas accepter une éducation à deux vitesses.

Voilà à quoi pourrait ressembler les prémices du monde de demain. Et là, je vous vois arriver gros comme une maison… Vous allez me demander où est-ce que l’on va prendre l’argent pour financer toutes ces mesures ? Une fois n’est pas coutume, je vais vous répondre par une question : Est-ce que l’argent existe vraiment ? Parce que si vous vous penchez avec attention sur le système monétaire international vous aurez tôt fait de vous apercevoir que l’argent dont on parle tant ce n’est que du vent. Tout cela ce n’est qu’une vaste escroquerie. Débranchez quelques ordinateurs et c’est des milliards qui vont s’envoler. Ne vous inquiétez pas, du vrai argent et des vraies richesses on n’en manque pas du tout. Si l’on veut avancer réellement il faut d’abord en finir avec le grand casino mondial qu’est devenu la bourse. Ce monde de la finance, il n’a plus rien à voir du tout avec le monde de l’entreprise. Derrière tout ça, c’est juste des requins qui nous exploitent. Alors s’il vous plait, soyez capable de voir un peu plus loin que ce rideau de fumée.

Des fablabs dans tous les quartiers !

Cette proposition bonus est inscrite à 200% dans l’ADN de Solutions Alternatives. Si vous ne connaissez pas le principe, un fablab c’est un lieux où l’on peut fabriquer et réparer divers objets en mode collaboratif. Pour le reste, c’est un peu flou. Donc chacun sa vision du concept.

De notre coté, voici comment on imagine le fablab du futur. Pour commencer, si vous êtes un tantinet bricoleur, vous avez sans doute remarqué que l’on a tous des outils qui dorment dans nos ateliers. Lorsque l’on a par exemple besoin d’une ponceuse, on va aller s’en acheter une dans un magasin de bricolage, et puis après on la range dans un coin et on l’oublie. Vu que c’est pour un usage occasionnel, on n’a pas forcément tendance à choisir du matériel de qualité. Pour remédier à cela, votre fablab vous proposera de vous prêter de très bons outils le temps de réaliser votre projet.

En plus de ce service, vous aurez à votre disposition des machines professionnelles telles que imprimante 3D, découpeuse laser, découpeuse plasma, tour et fraiseuse numérique, four à terre cuite, machines outils pour le bois… Et avec tout ça, vous pourrez fabriquer plein de choses en circuit court en bénéficiant de l’aide de techniciens qui vous apprendront à utiliser tout le matériel à votre disposition. Et bien sûr, vous pourrez laisser libre cours à votre imagination pour créer des objets fonctionnels et/ou artistiques.

Un fablab avec des enfants

Maintenant que l’on a revendiqué le fait que tous les objets que nous achetons doivent être 100% réparables, on pousse la logique jusqu’au bout en proposant un service de réparation pour l’électroménager, pour votre véhicule, pour tous vos appareils électroniques, pour votre ordinateur (sous Linux, of course !)… Toutes ces opérations peuvent parfaitement être effectuées sur la base d’une mutualisation des compétences. Par exemple, je connais la mécanique mais pas l’informatique. Alors je trouve une personne pour m’expliquer comment réparer mon ordinateur et je lui rendrai la pareille dès qu’elle aura un souci avec sa voiture. En procédant de la sorte, au fil du temps, je deviens plus autonome car j’élargis mon champ de compétences dans la joie et la bonne humeur.

Et pour que tout soit parfait, on ajoute une grosse louche de lien social. Plutôt que de perdre mon temps sur Facebook je peux venir à la buvette du fablab pour échanger avec les personnes de mon quartier. C’est de loin la meilleure méthode pour avancer ensemble. Et puis tant que l’on est lancé, on peut très bien imaginer que le fablab fasse aussi le lien avec les producteurs agricoles locaux. Ce qui peut être une formidable occasion de déboucher sur des ateliers cuisine avec des produits de saison. Qui peuvent eux-même déboucher sur des repas de quartier, ainsi que sur plein d’autres excellentes initiatives. Avec ce type de projet, on peut ouvrir un très large panel de véritables services en circuit court.

Pour l’instant, tout ce que l’on peut vous dire de plus c’est que l’on encourage le plus possible la création de fablab. Mais pour la suite, c’est un sujet qui mérite davantage que quelques lignes dans une contribution. Alors on reviendra dessus en détails d’ici quelque temps. En attendant, rien n’empêche d’en discuter sur le forum.

Comment se faire entendre ?

A mon humble avis, monter à Paris pour tenter de se faire entendre ce n’est pas du tout la bonne stratégie. Tout simplement parce que cette ville est une vraie souricière et que les forces du désordre sont très bien organisées. Tout ce que l’on peut récolter dans ce type d’action c’est de se faire gazer et de se prendre des coups de matraques sur la tête inutilement. On préfère donc vous savoir à l’abri de ce déchainement de violence.

Frapper le système au porte-monnaie cela fonctionne à tous les coups.

Fort de ce constat, il serait plus que judicieux de trouver des leviers plus efficaces. Pour commencer, le plus simple c’est d’arrêter de nourrir la bête. Le principe est super simple : On arrête tous d’acheter des gadgets inutiles, on conserve nos appareils électroniques tant qu’ils fonctionnent, on remplace les courses au supermarché par des achats directs chez les producteurs… Ensuite on arrête définitivement de prendre des crédits et on apprend à vivre sans découvert. Pour ce faire, vous retirez votre paye en liquide dès que vous la touchez, c’est plus facile pour gérer son budget sans dépasser. Si vous arrivez à faire ça, au bout d’un moment votre banquier vous appellera en chialant pour vous proposer une de ces solutions toxiques qui font la fortune de la finance mondialisée. Vous aurez alors l’immense plaisir de l’envoyer paître sans ménagement. En plus de ça, toutes les initiatives qui permettent d’affaiblir les banksters sont bonnes à prendre. Blocage d’hypermarchés, blocage des raffineries de pétrole, blocage des entrepôts des gros sites de vente en ligne qui sont tous fâchés avec le code du travail…

On est déjà des milliers à changer notre façon de consommer. Et vous, c’est pour quand ?

Réapprendre à réfléchir

Ce n’est vraiment pas évident de réfléchir sereinement dans ce monde où l’on est en permanence agressé à l’insu de notre plein gré par toutes sortes de forme de publicité. Sans parler des ficelles marketing qui sont assez redoutables pour influencer les masses. Et pour ne rien arranger, la majorité des médias nous manipulent. Alors plutôt que de critiquer bêtement celles et ceux qui prennent le temps de faire des propositions, on vous invite plutôt à prendre du recul pour cultiver vos idées. C’est très important car cela vous permettra de pouvoir échanger beaucoup plus facilement avec d’autres personnes, pour la simple et bonne raison que tout sera beaucoup plus clair dans votre tête.

Notre potion magique c’est l’autonomie écologique.

De notre coté, on n’est pas des bolchéviques 😀 Il n’est pas question d’imposer quoi que ce soit à qui que ce soit. Sur Solutions Alternatives notre philosophie c’est uniquement d’ouvrir les débats qui nous paraissent importants dans le cadre d’un autre monde possible. Nous sommes donc tout à fait ouverts au dialogue sur la place publique. En revanche, en ce qui concerne les individus agressifs que l’on vire régulièrement de notre page Facebook, il faut qu’ils comprennent bien une chose. La finance mondialisée et le gouvernement qu’elle a mis en place ils occupent quasiment tout l’espace médiatique pour nous confisquer la parole. Nous, on a juste un site internet et une page Facebook pour diffuser un autre son de cloche. Il est donc hors de question que l’on se laisse polluer par la pensée unique que le pouvoir politique et financier souhaite nous imposer. Alors ne rêvez pas les trolls ! Notre média libre il est comme le village d’Astérix. Il est petit, il est joyeux, il est parfois grincheux… Et il est surtout imprenable !

Village d'astérix position de Solutions Alternatives

Comment agir contre la finance ?

L’ennemi est très loin d’être invincible. Si vous regardez bien l’histoire de l’humanité, tous les empires ont fini par se casser la gueule. Celui dans lequel nous vivons, l’empire de la finance, il est déjà entré dans la phase terminale de sa décadence. C’est ce qui le rend extrêmement dangereux. Il faut donc se montrer à la fois prudent et redoutable. Pour ce faire, il n’y a rien de plus efficace que le kungfu. Dans sa philosophie, cet art martial nous apprend à retourner la force de l’adversaire contre lui avec un minimum d’effort. En ce qui me concerne, c’est un concept qui me plait bien. Si Bruce Lee était toujours de ce monde, il vous conseillerait d’être comme l’eau car cela permet d’être insaisissable tout en étant en mesure de frapper très vite et très fort. D’ailleurs, vous pouvez en avoir la preuve dans le clip vidéo ci-dessous qui servira de conclusion à cette contribution. Et surtout, n’oubliez pas que nous sommes ensemble et que l’on ne pardonne rien 🙂

Restez informé !

Pour être automatiquement averti par courriel quand une nouvelle contribution est publiée ou mise à jour dans cette rubrique, merci de cliquer le bouton ci-dessous :

Suivre cette rubrique
86 abonnés
X

Suivre cette rubrique

E-mail : *
Solutions Alternatives fonctionne un peu comme un magazine qui vous propose de nouvelles informations toutes les semaines. En complément, la base de connaissances vous permet d’avoir accès à différentes techniques d’autonomie régulièrement mises à jour. Il y a aussi des formations sur le libre, ainsi que d’autres services… Avec les forums qui favorisent les échanges constructifs et la synergie, vous obtiendrez du soutien technique professionnel pour le montage et le suivi de vos projets. En devenant membre du club vous bénéficierez d’un contenu de qualité tout en participant activement à l’élargissement de nos actions pour l’autonomie. Donc merci d’avance de nous rejoindre afin que nous puissions avancer ensemble vers un véritable développement durable. L’inscription au site est simple et rapide.

Partager cet article sur les réseaux asociaux :
Facebooktwittergoogle_pluspinterest

2 votes

Laisser un commentaire ?

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.