Qui veut gagner des millions ?

Assassiné par le système

Cela fait vraiment très longtemps que cela ne m’était pas arrivé. En rédigeant cette contribution j’ai une énorme pression sur les épaules parce que je dois absolument provoquer une réaction de votre part. Il ne me reste donc plus qu’à espérer que ma plume sera assez puissante pour déclencher un ras de marée sur la finance. Mais comme on dit par chez moi : A cœur vaillant, rien d’impossible !

Avant d’entrer directement dans le vif du sujet, je tiens à vous préciser que vous n’allez pas perdre votre temps en parcourant cet article. Et il y a deux bonnes raisons à cela. Premièrement, si vous ne faites pas partie des 20% les plus riches, il y a 100% de chances pour que vous soyez concerné directement ou indirectement par le sujet que je vais aborder dans quelques lignes. Deuxièmement, il m’a fallu deux mois de boulot pour me documenter. Ce qui m’a permis de me rendre compte avec désolation que l’on est malheureusement le premier média à poser ce gros problème sur la table de cette façon.

Je ne vais pas faire durer le suspens plus longtemps. Si vous pensez que le système dans lequel nous vivons est injuste, on va vous donner tort. Parce que le qualificatif injuste, c’était pour avant l’an 2000 ! Maintenant, il est juste à vomir. Et c’est de pire en pire…

Nous ne sommes pas des chiffres, nous sommes des êtres humains !

Surtout, n’oubliez jamais que derrière les statistiques se cachent un nombre monstrueux de drames humains qui conduisent régulièrement à la misère la plus totale et au suicide. C’est pour cette raison que nous avons besoin de toute votre attention.

Maintenant que le cadre est posé, vous pouvez déjà me remercier car je vais vous expliquer avec moult détails plusieurs techniques pour gagner des millions d’euros très facilement. Bon, c’est un peu sur le dos des pauvres et de la classe moyenne. Mais on s’en fout un peu, non ? Le plus important à retenir c’est qu’avec cette méthode vous n’avez même pas besoin de capital de départ. Il suffit simplement de posséder un étron à la place du cœur et d’avoir de bons copains avec le même profil que vous dans les hautes sphères du pouvoir. Permettez-moi de vous rassurer, sur ce dernier point vous ne risquez pas de tomber en rupture de stock car ce ne sont pas les ordures qui manquent dans les milieux extrêmement poreux de la politique et de la finance. Voilà qui est dit. Et on ne va pas s’attarder plus longtemps car je vous sens vraiment très impatient de devenir très riche.

La grosse arnaque de l’ADIE

Si vous ne connaissez pas, l’ADIE est une association de malfaiteurs qui propose des micro-crédits aux personnes très modestes. Surtout dans l’idée qu’elles puissent créer une activité économique. Sur le papier, c’est vraiment très beau. Si vous consultez leur site, vous en aurez surement la larme à l’œil tellement ça dégouline de bons sentiments. Sauf que l’on ne va pas s’arrêter là,  parce que nous aussi on veut devenir riche à millions comme l’ADIE !

Crouler sous la dette

Alors voici la recette : Pour commencer, vous empruntez de l’argent à un taux ridiculement bas à la Banque Populaire. Ensuite vous engrangez gratuitement de l’argent public par le biais de généreuses subventions françaises et européennes. Pas de problème, c’est le con qui paye. Et tant qu’à faire, vous engrangez aussi des dons qui émanent de particuliers et de fondations d’entreprise. Jusque là, c’est génial, vous n’avez pas sorti un seul rond de votre poche. Mais tant qu’à abuser de la générosité de vos contemporains, autant le faire à fond. Partant de cette idée, une petite armée de 1300 bénévoles se chargeront de remplir votre tiroir caisse sans jamais rechigner à la tâche. A partir de là, il ne vous restera plus qu’à appâter des citoyens dans la précarité pour alimenter votre petit commerce. Aucun problème, le vivier déborde.

Pour bien monter votre startup d’exploitation de pauvres, voici quelques données pour vous aider à constituer votre business plan. L’ADIE délivre des micro-crédits d’un montant peu important sur des délais majoritairement assez courts avec un taux fixe de 7,58%. A partir de là, mettez 2000 balles sur la table et prêtez-les à tour de rôle 4 fois dans l’année. Bénéfice net : 606€  ! Avec en prime des frais de dossier dont le montant fait froid dans le dos. Et tout ça, sans débourser un seul centime de votre poche. Bingo !

Copier/Coller à partir de leur site : [L’Adie demande une Contribution de Solidarité représentant, entre autres, des frais de dossier. Cette Contribution de Solidarité est de 5 % du montant emprunté, et est déduite du versement du microcrédit souscrit.]. Donc merci à l’ADIE d’arrêter de mentir, votre taux de crédit ce n’est pas 7,58%, mais 12,58% ! Est-ce que l’on est dans le crédit ? Est-ce que l’on est dans l’usure ? J’ai comme un doute. Selon Wikipedia : L’usure désigne l’intérêt d’un prêt au taux abusif.

Mais attention, l’histoire ne s’arrête pas là ! Foutre une seule personne dans la merde ce n’est pas marrant. Il est donc préférable de demander obligatoirement un garant. Étant donné que vos clients sont très précaires, il n’y a que très peu de chances pour qu’ils connaissent le 06 de Bernard Arnault. Ce sera donc une personne un peu moins précaire qui sera chargée d’essuyer les plâtres si jamais le porteur de projet a le malheur de tomber malade, ou bien si son activité ne fonctionne pas comme prévu. De cette façon, c’est coup double ! Une belle chasse aux pauvres. Avec une seule cartouche vous pouvez en tuer deux d’un coup. Alors, elle n’est pas belle la vie ? Même Al Capone et Pablo Escobar n’auraient jamais osé aller aussi loin dans les méthodes mafieuses. Et en plus on est sur le crime parfait. Du dépouillage organisé sans aucun risque, avec la bénédiction de l’État français. D’ailleurs, à ce propos…

Macron et l'ADIE

C’est marrant, le Macron on le retrouve toujours sur les bons coups. Remarque, ce n’est franchement pas étonnant. Quand on sait que l’ADIE soutient majoritairement des autoentrepreneurs. Du fait, on est en plein dans le monde magique et merveilleux qu’il essaye de nous vendre à grand coup de formules aussi creuses les unes que les autres.

Car, il faut bien le dire : Autoentrepreneur c’est vraiment un destin fabuleux ! Et puis c’est surtout bien pratique. Si jamais vous vous faites lourder comme une ou un malpropre de votre emploi pour gonfler les poches des actionnaires, ou bien si vous débutez sur le « marché » du travail, Pôle Emploi ne manquera pas de vous proposer de vous jeter à corps perdu dans cette belle aventure. Tout simplement parce que cela permet de vous dégager des statistiques du chômage, même si votre chiffre d’affaire est équivalent à zéro. Ce qui vous permettra au passage de goûter les avantages du nouveau monde selon votre président : Aucun congés payés, couverture sociale merdique, pas d’assurance chômage, taxation à fond les grelots… Bienvenue dans le monde l’ultra flexibilité ! C’était donc ça le fameux projet que le monarque braillait à un plein poumons ? A croire que oui.

Crédit revolving

Voici donc un premier bon plan pour devenir millionnaire en partant de rien. Mais attention ! Pas question de s’emmerder à faire du social. Vous devrez donc engager des huissiers qui se chargeront de la sale besogne pour vous si jamais vos pigeons ne sont plus en mesure de passer à la caisse. Mais pas de souci ! C’est encore le salaud de pauvre et la personne qui l’a soutenu qui payeront les pots cassés.

Pour conclure sur cette arnaque : Combien de personnes en état de stress maximum à cause de l’ADIE ? Combien de suicides à cause de l’ADIE ? Et enfin, la question que tout le monde se pose : Où va l’argent qui est brassé par cette association à but lucratif ? Et, par extension, quel est le salaire de ses dirigeants ?

En France, il y a environ une personne qui se suicide toutes les heures. Une bonne partie d’entre-elles commettent cet ultime geste de désespoir pour cause de surendettement ou de souffrance sur leur lieu de travail.

Mes courses à crédit

J’aurais pu allumer Carrefour de la même façon mais il se trouve que c’est Casino et sa filiale Cdiscount les plus virulents dans leur communication. Alors dans un premier temps on va se concentrer sur ce groupe sans foi ni loi qui est coté en bourse. Et surtout n’oubliez pas de prendre des notes. Je vous rappelle que je vous donne des bonnes astuces pour devenir millionnaire rapidement, ce n’est pas rien !

On ne change pas une méthode qui a fait ses preuves. Surtout, ne sortez pas d’argent de votre poche. On va le prendre dans la poche des classes moyennes par le biais du CICE. Pour Casino cela représente des millions d’euros. Et puisque que vous avez surement des actionnaires à satisfaire, vous en premier, profitez-en pour réduire les frais de personnel du même montant que vous avez perçu de la part de l’État. Et là, vous vous dites : Bingo !

Eh bien, non !  On vient juste de commencer le casse du siècle. Donc, je reprends. Vous avez touché des millions qui sont tombés du ciel, il va bien falloir penser à les rentabiliser. Et pour ce faire, quoi de mieux que de faire fructifier son pactole sur le dos des pauvres qui n’arrivent plus à remplir leur frigo ?

En voilà une brillante idée ! Pour mettre ce plan à exécution il suffit juste de distribuer comme des bonbons des cartes de crédit adossées à un crédit revolving. Super rendement assuré : TAEG révisable de 21,20% et au taux débiteur révisable de 19,232%. Youpi ! C’est la fête du slip ! Et dès que vos sans dents ne peuvent plus payer, il ne reste plus qu’à lâcher ces chiens d’huissiers et à laisser les frais s’envoler.

Cout d'un emprunt

Vous croyez que l’arnaque s’arrête là ? Eh bien non ! Désolé de vous dire ça mais vous devez encore progresser en business 🙂 Parce que c’est bien joli de proposer des crédits mais c’est encore mieux si vos clients dépensent cet argent miraculeux dans vos magasins. Et là, c’est le double jackpot ! La marge s’envole ! Le loup de Wall Street à coté de ça c’est un enfant de cœur.

Information : Jean-Charles Naouri est le patron du groupe Casino. Comme Macron, il est passé par l’inspection des finances, par la banque Rothschild et par la politique. Alors j’ai une question à lui poser en toute sérénité : Jean-Charles, espèce de grosse enflure, tu t’attends à quoi quand tu proposes des crédits à des personnes qui touchent les minimas sociaux ou des petits salaires ? Qu’ils finissent au bout d’une corde ? Espèce de sale type ! Je te souhaite de finir au pain sec et à l’eau, cela te permettra de méditer sur le niveau de ton ignominie. Et au final, tu fais quoi avec ta fortune estimée à 500 millions d’euros qui représente quand même 416666 années de SMIC ? Tu comptes vivre quatre cent mille ans ?

Très sérieusement les amis, entre nous soit dit, faire ses courses à crédit n’est-ce pas là le signe que l’on a touché le fond ? Personnellement, je veux bien entendre que l’on puisse prendre un crédit pour s’acheter une voiture ou bien pour se payer un voyage si cela n’impute pas sur notre budget de base. Mais là… c’est tellement misérable que j’en tombe à court d’argumentation. Quand on en est rendu à faire ses courses à crédit ou à découvert, c’est qu’il est plus que temps de changer quelque chose. Et ce quelque chose, ce n’est pas seulement le président et ses courtisans.  Non, c’est tout le système qu’il faut changer ! Et pour ce faire, il va nous falloir inventer la société de demain. Une société où tout le monde mange à sa faim de bons produits sains sans avoir à s’inquiéter du lendemain. Une société où l’on puisse s’épanouir sans le stress permanent des factures qui n’arrêtent pas d’enfler. Et enfin, une société où la finance sera au service des citoyens et non pas au service d’une poignée d’individus sans morale qui s’en servent pour écraser la majeure partie de la population.

Une petite histoire de moins : Il y a quelques petites années en arrière, 50 euros de plus ou de moins à la fin du mois cela ne se sentait presque pas. Désormais, 50 euros de moins c’est direct une fournée de courses en moins.

Les nouveaux requins

Dès qu’il y a un marché bien juteux, les requins ne tardent pas à rappliquer en masse. Sur le net on voit de plus en plus apparaitre des sites comme Cashper qui proposent des crédits à 17,9% sur une durée très courte. Le plus souvent, 300€ euros sur 15 jours. Si j’ai pris l’exemple de ce site c’est parce que son slogan me fait bien marrer : Le financier bienveillant 😀 C’est aussi absurde et surréaliste qu’un délinquant sexuel qui se qualifierait de violeur romantique.

Découvert à la banque

Une fois de plus, vous pensez que l’histoire s’arrête là ? Eh bien non ! La plupart du temps, les sièges sociaux ou maisons mères de ces sites sont situés à l’étranger. De préférence au Luxembourg ou Gibraltar. A Malte en ce qui concerne Cashper. Ce qui revient à dire que le pognon gagné facilement sur le dos des pauvres est rapatrié dans des paradis fiscaux. Par contre, si jamais vous avez des difficultés pour rembourser, ce n’est pas la peine d’apprendre le maltais ou le patois luxembourgeois car les cabinets de recouvrement sont bien français.

Avant de poursuivre, je tiens à préciser que comme la majorité d’entre-vous je suis bien conscient que nous avons besoin d’un système économique pour réguler nos échanges. Aucun problème avec ça. En revanche, ce qui me pose un ÉNORME problème c’est que l’on soit désormais toutes et tous devenus des esclaves de l’économie alors qu’au contraire elle devrait nous faciliter la vie. Sérieusement, vous y comprenez quelque chose à la bourse ? De mon coté j’ai juste compris que c’était une sorte de gigantesque casino mondialisé qui ne servait qu’à enrichir encore plus les plus riches en laissant tous les autres sur le carreau. Après, j’ai peut-être tort…

Aller au casino, de temps en temps, cela peut être rigolo. A condition toutefois que la banque ne gagne pas à tous les coups.

Vis ma vie, à crédit

Comme si cela ne suffisait pas, il faut aussi jongler en permanence avec son autorisation découvert pour tenter d’arriver à boucler son budget du mois. Et comme si cela n’était pas assez stressant, on laisse peser sur nous la menace de l’interdiction bancaire. Vous croyez que la coupe est pleine ? Que nenni ! Désormais, si vos enfants font des études cela se passe aussi à crédit pour les moins aisés d’entre-nous. Pour beaucoup de personnes, le simple fait de s’occuper de sa santé ça se passe aussi à crédit. Sans parler des fêtes de fin d’année qui vont se passer à crédit pour beaucoup de familles. Certes, ce n’est pas une obligation. On pourra toujours manger des pâtes à Noël et au premier de l’an. Et nos enfants auront droit à une mandarine en guise de cadeau. Putain de monde de merde !

Père noel à crédit

Et en vieillissant, qu’est-ce qui nous attend ? Toujours ces putains de courses à crédit étant donné que l’on aura toujours pas les moyens de se payer une Rolex après cinquante ans. Pas question non plus de rester à la maison avec son bas laine sous le matelas, ça c’était avant que l’on se fasse ratisser par les hypermarchés et les gros sites de vente en ligne. Donc on aura plus qu’à se payer un EHPAD à crédit. Et puis pour finir en beauté, nos enfants se chargeront de payer nos obsèques à crédit. La boucle sera bouclée. Le putain de monde de merde qui attend nos gosses !

Information : Puisque le gouvernement aime bien les statistiques, en voici de très parlantes. Rien que pour le mois d’octobre 2018, selon les chiffres de la Banque de France, 13954 dossiers de surendettement ont été déposés. Et plus d’un million de citoyens sont sous le coup d’une interdiction bancaire, tandis que 3 millions n’en sont pas loin. Derrière ces données, il n’y a pas que des personnes sans emploi. Loin s’en faut. On trouve aussi des profils aussi inattendus que des policiers, des gendarmes, des avocats… Que dire de plus ?

Comment a-t-on pu en arriver là ?

Je vais être très honnête avec vous et vous expliquer comment j’ai mis le doigt sur le problème principal. Au début du mouvement des gilets jaunes j’ai très vite compris qu’il y avait quelque chose de bien plus important qui se cachait derrière la grogne du prix du gasoil. Alors j’ai utilisé mon compte Facebook personnel pour essayer de cerner les tenants et aboutissants. Comme tout le monde, j’ai des contacts qui sont des amis dans la vie réelle et des amis virtuels. J’ai donc utilisé une de mes redoutables techniques d’écrivain sur ces derniers. Il m’a simplement suffit d’user de quelques provocations faciles pour découvrir la rage qui se cachait au fond des cœurs. Et dans la plupart des cas, ce fût le même refrain qui est revenu sur le tapis : On n’arrive plus à vivre ! | On n’arrive plus à nourrir nos gosses ! Cela m’a d’abord étonné parce que pour beaucoup, tout avait l’air d’aller très bien. Partage journalier de photos de chats et de conneries diverses. Bref, le train-train des réseaux sociaux.

La technologie nous a isolé. Nous devons réapprendre à communiquer.

Par rapport à cet état de fait, là où je veux en venir c’est que les réseaux sociaux nous ont isolé. Si nous étions dans le même contexte qu’il y a 20 ans en arrière, les gilets jaunes ils seraient arrivés beaucoup plus tôt. Pour la bonne et simple et raison qu’à l’époque le réseau social c’était notre bistrot favori. Et deux potes de bistrot qui vont parler ensemble, s’ils n’arrivent plus à boucler leurs fins de mois ils vont en parler ensemble et d’autres personnes pourront se joindre à cette conversation pour témoigner à leur tour. Qu’on le veuille ou non, dans ce cas de figure on a au moins le mérite d’être dans un échange véritable.

Et c’est là que le mouvement des gilets jaunes vient bouleverser la donne. Les citoyens dans toute leur diversité sortent enfin de chez eux et viennent dialoguer ouvertement sur des barrages improvisés. Ce qui laisse grandement à penser que ce n’est pas Facebook qui est le moteur de ce mouvement. Il n’en est que le déclencheur. Les véritables moteurs de cette révolte ce sont l’humanité et l’espoir d’un monde meilleur. Et rien que pour ces deux bonnes raisons, cela vaut vraiment le coup de vous joindre à cet élan de solidarité. Après, si vous pensez que ce n’est pas parfait, il ne tient qu’à vous d’apporter votre pierre à l’édifice.

On a été champion de monde de football et cela nous a absolument rien rapporté. Maintenant, devenons champion du monde du social et vous ne pourrez que constater que nos vies vont changer en bien.

Comment faire pour que ça change ?

On arrive à la fin de cette contribution et il est évident que je n’ai pas fait le tour de toutes les grosses arnaques du monde de la finance. Je me suis contenté de choisir les exemples qui m’ont paru les plus scandaleux. Sinon il y avait de quoi rédiger 10 volumes de 300 pages chacun.

Maintenant si vous voulez vraiment que l’on puisse changer de modèle pour bien vivre ensemble, il faut d’abord que tout le monde comprenne bien que cela ne pourra jamais se produire en s’en prenant à celles et ceux qui sont plus dans la merde que vous. Les migrants, les personnes qui touchent les minimas sociaux… Ils ne sont que le symptôme de ce qui ne tourne pas rond avec la finance mondialisée. Alors ne l’oubliez surtout pas : Le vrai ennemi, c’est la finance ! Et une fois de plus, cela ne sert à rien de changer uniquement de président puisque la finance remettra immédiatement un autre cynique au pouvoir. Ce qui me donne l’occasion d’ajouter que le pouvoir est maudit et qu’il est prouvé scientifiquement qu’il rend fou. C’est pour cela qu’il doit être encadré au maximum.

La peur et la honte doivent changer de camp ! Les banquiers, les usuriers et les huissiers doivent raser les murs.

Si on arrive à porter ce type d’agissements inqualifiables sur la place publique, on aura presque gagné cette bataille. Et il faut aussi que nos amis qui gèrent d’autres médias libres mouillent un peu le maillot. On compte sur vous ! A présent il est temps de passer à l’action. Pour que ce message puisse être entendu il a besoin d’être diffusé au maximum de façon à faire sortir les loups du bois. Sur Solutions Alternatives il n’y a ni mouchard, ni même de programme de statistiques. Tout simplement parce que c’est une question de respect élémentaire vis-à-vis des utilisateurs du site. On ne peut donc pas justifier officiellement du nombre de lecteurs sur une contribution. Alors ce que l’on vous propose c’est de passer par le réseau du milliardaire Mark Zuckerberg (le voleur de données personnelles qui est le patron de Facebook) pour partager ce texte au maximum. Et pour que cela puisse fonctionner il va falloir sortir du cadre du simple partage. Il faut inviter avec insistance tous vos amis à repartager. Vous pouvez aussi utiliser les groupes de discussion, les forums, votre courriel… Bref, tous les moyens à votre disposition. Si vous êtes assez nombreux à participer à cette action, dans un premier temps, cela va permettre de bien secouer le cocotier. On verra pour la suite dans les prochains épisodes… Et en attendant, n’oubliez surtout pas que l’on est ensemble et que nous ne pardonnons rien ! Tout ce que l’on souhaite c’est que ça bouge vite et que toutes et tous vous puissiez passer les plus belles fêtes de fin d’année de votre vie 🙂

Merci de cliquer ce lien pour partager sur Facebook

Pour conclure en beauté cette action pacifique, vous avez droit à deux clips musicaux pour vous regonfler le moral. N’hésitez pas à mettre le volume à fond, de temps en temps ça fait du bien 😉 Pour commencer, rien que pour le titre, Money for nothing du groupe Dire straits.

Solutions Alternatives, le seul site d’information qui vous passe du punk français ! 😀 Écoutez bien les paroles, elles collent parfaitement à l’actualité.

Restez informé !

Pour être automatiquement averti par courriel quand une nouvelle contribution est publiée ou mise à jour dans cette rubrique, merci de cliquer le bouton ci-dessous :

Suivre cette rubrique
86 abonnés
X

Suivre cette rubrique

E-mail : *
Solutions Alternatives fonctionne un peu comme un magazine qui vous propose de nouvelles informations toutes les semaines. En complément, la base de connaissances vous permet d’avoir accès à différentes techniques d’autonomie régulièrement mises à jour. Il y a aussi des formations sur le libre, ainsi que d’autres services… Avec les forums qui favorisent les échanges constructifs et la synergie, vous obtiendrez du soutien technique professionnel pour le montage et le suivi de vos projets. En devenant membre du club vous bénéficierez d’un contenu de qualité tout en participant activement à l’élargissement de nos actions pour l’autonomie. Donc merci d’avance de nous rejoindre afin que nous puissions avancer ensemble vers un véritable développement durable. L’inscription au site est simple et rapide.

Partager cet article sur les réseaux asociaux :
Facebooktwittergoogle_pluspinterest

2 votes

Laisser un commentaire ?

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.