Recyclage des panneaux solaires

Cellules solaires recyclées

La première usine d’Europe spécialisée dans le recyclage des panneaux solaires photovoltaïques a été inaugurée ce jeudi 5 mai 2018 à Rousset, dans les Bouches-du-Rhône. Cette réalisation a été mise sur pied grâce à l’appel d’offre lancé par l’agence PV Cycle qui est financée par les fabricants et importateurs de modules. Cet organisme à but non lucratif, qui est agréé par les pouvoirs publics, est chargé de collecter et de retraiter les panneaux en fin de vie, conformément à la directive européenne sur les déchets d’équipement électriques et électroniques.

Recyclage des panneaux solaires

Au niveau du process, les panneaux sont d’abord débarrassés de leurs câbles et de la boite de jonction. Ce qui permet de récupérer du cuivre et du PVC. Puis c’est au tour du cadre en aluminium. Jusque là l’opération est très simple. Et c’est après que ça se complique parce qu’il est extrêmement difficile de séparer les couches de verre, d’éthylène-acétate de vinyle (EVA), de silicium et de polyfluorure de vinyle qui sont soudées entre elles lors du passage au laminateur. Pour contourner ce problème, les panneaux sont broyés et les différentes matières réduites en poudre sont isolées par différence de gravité. Cette opération permet également de récupérer une faible quantité d’argent.

Matières principales à récupérer

  • Verre 64 %
  • Aluminium 10 %
  • Plastique 10 %
  • Silicium 8 %
  • Cuivre 1 %

Composition d'un panneau solaire photovoltaïque

Au total, c’est plus de 90% de matières premières qui pourront être de nouveau utilisés. A noter au passage que le silicium ainsi récupéré n’est pas assez pur pour être exploité à nouveau. Cela est dû au fait qu’il est pour l’instant moins cher de produire des lingots à partir du sable qu’à partir de matériel usagé. Mais des recherches sont en cours pour arriver à boucler la boucle. A partir de ces informations de base, plusieurs éléments se dégagent de cette information.

Deux bonnes nouvelles

En fouinant un peu, on apprend que les premiers panneaux à recycler datent du début des années 90. Ce qui signifie qu’ils ont rendu de fiers services durant 25 ans. Cela laisse donc présager une durée de vie beaucoup plus longue pour les modules qui sont produits actuellement étant donné qu’il y a eu d’énormes progrès dans les process de fabrication et dans la qualité des matériaux utilisés pour la conception.

La deuxième bonne nouvelle c’est que cela permet de clouer le bec aux rabat-joie qui ne cessent de dénigrer cette énergie renouvelable qui permet actuellement de devenir autonome en énergie moyennant un niveau d’investissement très raisonnable. Certes, on pourra toujours dire qu’il reste toujours 5 à 10 pourcents qui ne sont pas recyclables pour l’instant… Mais qu’en est-il pour les gadgets électroniques inutiles que ces soi-disant protecteurs de la nature ne se privent pas d’acheter ? La question est posée.

La mauvaise nouvelle

Ce qui est moins drôle c’est quand on apprend que c’est une filiale de Veolia qui a emporté l’appel d’offre. A la base, cette multinationale, qui a l’outrecuidance de se qualifier de Veolia Environnement, est plutôt tristement connue pour sa gestion désastreuse et très onéreuse de l’eau et des déchets. Les seules personnes qui se frottent les mains à l’évocation du nom de cette entité commerciale, ce sont ses actionnaires grassement rémunérés à ne rien faire. Donc, quand on sait que les plans de communication d’une grosse boite sont une chose et que ce qui se passe à long terme sur le terrain en est une autre… La vigilance reste de mise.

Veolia dégage

Veolia, on n’oublie pas ce que tu fais dans le monde

En résumé

Il y a une nette évolution dans le recyclage des panneaux solaires, très bien. Une usine démarre son activité, c’est du concret. Une usine pour toute l’Europe, peut mieux faire. Veolia est dans la place, c’est qu’il y a du profit direct ou indirect dans l’opération. Reste maintenant à attendre que les nouvelles générations de panneaux solaires fassent leur apparition, car ils seront bien plus faciles à recycler. On en parlera prochainement.

Restez informé !

Pour être automatiquement averti par courriel quand une nouvelle contribution est publiée ou mise à jour dans cette rubrique, merci de cliquer le bouton ci-dessous :

Suivre cette rubrique
5 abonnés
X

Suivre cette rubrique

E-mail : *
Solutions Alternatives fonctionne un peu comme un magazine qui vous propose de nouvelles informations toutes les semaines. En complément, la base de connaissances vous permet d’avoir accès à différentes techniques d’autonomie régulièrement mises à jour. Il y a aussi des formations sur le libre, ainsi que d’autres services… Avec les forums qui favorisent les échanges constructifs et la synergie, vous obtiendrez du soutien technique professionnel pour le montage et le suivi de vos projets. En devenant membre du club vous bénéficierez d’un contenu de qualité tout en participant activement à l’élargissement de nos actions pour l’autonomie. Donc merci d’avance de nous rejoindre afin que nous puissions avancer ensemble vers un véritable développement durable. L’inscription au site est simple et rapide.

Partager cet article sur les réseaux asociaux :
Facebooktwittergoogle_pluspinterest

2 votes

Laisser un commentaire ?

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.