Stirling avec un compresseur

stirling-alpha

Un américain nommé David Kirk s’est amusé à essayer de reproduire le célèbre modèle MP1002CA de chez Philips. L’intérêt de cette réalisation c’est qu’elle repose sur l’utilisation de pièces qui se trouvent facilement dans le commerce. Il n’y a donc pas besoin de recourir à de l’usinage, ou autres opérations compliquées. Ce prototype est très intéressant parce qu’il peut inspirer bon nombre de makers qui souhaiteraient passer à l’élaboration d’un moteur Stirling fonctionnel.

Si vous ne connaissez pas du tout le moteur Stirling, je vous invite au préalable à lire cette contribution qui explique son histoire et son fonctionnement dans les grandes lignes.

Pour commencer voici une vidéo du MP1002CA de chez Philips en fonctionnement. Pour la démonstration le moteur alimente un spot LED et une vieille radio à lampes.

Si vous avez déjà eu l’occasion d’autoconstruire un petit moteur Stirling, il ne vous aura pas échappé que l’étanchéité et la finesse d’ajustage sont des points cruciaux pour obtenir un bon rendement. Pour contourner ce problème, l’idée lumineuse de David Kirk est d’utiliser un compresseur de climatisation de voiture de marque Chrysler pour la partie mécanique. Ce qui donne une excellente base pour se confectionner un moteur de type Alpha.

Les compresseurs de climatisation sont conçus pour fonctionner avec des gaz frigorigènes, ce qui permet d’obtenir un excellent niveau d’étanchéité qui permet même de remplacer l’air ambiant par un gaz de travail interne tel que l’hélium. Pour l’instant, cette réalisation nommée SV‐2 MK-II n’est qu’à l’état de bon bidouillage. La marge de progrès reste importante sur la partie production électrique qui est pour l’instant de 200 watts. En corrigeant quelques petits défauts et en optimisant le refroidissement, ce moteur pourrait produire sans peine 1 kilowatt.

moteur stirling-generateur-electrique

Comme pour tout moteur à source de chaleur externe, ce prototype peut fonctionner avec de nombreuses sources d’énergie différentes ou en cogénération. Pour quelqu’un qui a bien assimilé les principes de fonctionnement d’un moteur Stirling, ce concept ne pose pas de difficulté particulière à assembler. Il n’y a hélas pas de plans de disponible, mais avec un peu d’intuition et de débrouillardise il y a facilement moyen de reproduire cette prouesse en partant sur cette même base de compresseur à pistons pour climatisation de voiture.

Pour vous aider à mieux comprendre cette réalisation, voici un article en anglais qui explique dans le détail la mise au point de ce moteur. Et pour vous faire rêver un peu, vous pouvez trouver ci-dessous une vidéo du SV‐2 MK-II en fonctionnement.

Partager cet article sur les réseaux sociaux :
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

Laisser un commentaire ?

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.