Un camping-car solaire

Un camping-car électrique solaire

Chers ami(e)s, aujourd’hui nous allons faire un magnifique tir groupé. La quête de sensationnel et les opérations de communication qui sont à la limite de la publicité mensongère ça commence à nous fatiguer sévère. Surtout lorsque les ficelles sont tellement grosses que l’on a immédiatement l’impression d’être pris pour des abrutis. Dans la suite de cette contribution, vous allez voir qu’il y en a qui ne reculent devant aucune exagération.

Le camping-car électrique version licorne

Déjà, on va commencer par le titre : « Rouler sans faire le plein grâce au premier camping-car solaire ». A l’origine, cela vient du site de Canal +. Par la suite, il y a plein d’autres sites putaclics en manque d’inspiration qui ont embrayé avec des titres tout aussi racoleurs. Maintenant, intéressons-nous au contenu. On apprend qu’il s’agit d’un camping-car 100% électrique. Que l’on a plus besoin de s’arrêter dans une station service pour acheter du carburant. Ce qui est assez étonnant pour un véhicule électrique, il faut bien le dire 😀 L’apprenti journaliste qui n’a pas vraiment usé les touches de son clavier pour rédiger son publireportage nous apprend également que la vitesse de pointe du véhicule n’est pas très élevée et que la consommation électrique de l’habitacle est optimisée pour dépenser le moins d’énergie possible. Fin de l’histoire, j’en ai presque versé une petite larme tellement c’était magnifique !

Tablette de commande camping car

Le camping-car électrique version corrigée

Au niveau du titre c’est carrément petit bras. Quand on fait dans le putaclic il faut y aller à fond. Dans cet état d’esprit, j’aurais plutôt annoncé la couleur de la façon suivante : « Un camping-car à mouvement perpétuel ». Là au moins, ça claque 😀 Pour le reste, pas vraiment de quoi tomber en pâmoison. Le design est vraiment très laid et surtout il n’est pas optimisé pour recevoir le maximum d’énergie solaire. Ensuite, il est vrai que ce camping-car aura du mal à dépasser les 90 km/h avec son moteur de seulement 107 chevaux. Ce qui est vraiment dommage car, comme tout le monde le sait, l’objectif premier de tout camping-cariste qui se respecte c’est de battre des records de vitesse aux 24 heures du Mans. Et pour finir, j’ai été vraiment très content d’apprendre que la consommation énergétique intérieure était optimisée. Car il est également bien connu que les camping-caristes ont la fâcheuse habitude d’utiliser des spots halogènes de 3 kilowatts pour éclairer l’intérieur de leur véhicule. Les plaques à induction sont également monnaie courante. Mais ce n’est pas un problème puisque les camping-cars classiques sont tous équipés en série d’une mini centrale nucléaire.

Camping-car électrique la bonne copie

Sans la moindre hésitation je peux affirmer qu’une bonne partie des membres du site pourraient faire beaucoup mieux que ça. En partant sur la base d’un camping-car à moteur thermique, il n’y a rien de bien complexe pour remplacer le moteur diesel par un moteur électrique. Pour la suite, il faut bien comprendre une chose : Chaque watt qui est pris sur le solaire permet d’une part d’allonger l’autonomie et de l’autre c’est toujours ça en moins qui est pris sur le réseau électrique. Donc, quitte à mettre du solaire, on profite au maximum de toute la surface. Ce qui n’est pas le cas sur le modèle qui nous est présenté puisqu’il reste de la place pour loger des cellules solaires sur le capot et sur les portières à l’avant. C’est bien dommage, parce que cela représente tout de même quelques petits kilowatts en moins sur une journée bien ensoleillée.

Ensuite, il faut bien comprendre que toutes les cellules solaires ne pourront pas être exposées en même temps à la lumière de façon optimale. Fort de ce constat, l’utilisation de cellules monocristallines sur le toit du véhicule est plutôt une bonne option dans la mesure où elles seront toujours plus ou moins face au soleil. Ce qui n’est pas du tout le cas sur les autres surfaces externes du véhicule. Dans cette configuration, il est plus que préférable d’utiliser des cellules amorphes à très haut rendement. Tout simplement parce qu’avec cette technologie on produit beaucoup plus de courant par faible luminosité et que la production électrique n’est que très peu affectée par l’élévation de la température. Et pour suivre cette logique jusqu’au bout, l’utilisation de supercondensateurs en tampon entre la production solaire et les batteries permet de ne pas perdre une miette d’électricité lorsque l’on passe furtivement de l’ombre au soleil.

On en arrive maintenant à l’instant de vérité. Si vous voyagez au nord de la France, il est évident que le niveau d’autonomie ne sera pas terrible. En revanche, avec une installation solaire bien pensée, il est certainement possible d’obtenir 100% d’autonomie en période estivale à partir du sud de la France. A condition toutefois de ne pas rouler de nuit, et pas toute la journée non plus. Cela représente donc une très belle alternative pour les camping-caristes qui naviguent vers des destinations ensoleillées. Et pour le futur, on peut même se laisser aller à rêver que l’on pourra faire beaucoup mieux dès que l’on disposera de cellules solaires avec un meilleur rendement. Chaque pourcent de gagné, c’est des kilomètres gratuits supplémentaires.

Le journalisme de caniveau et les réseaux sociaux

Je ne remets absolument pas en cause l’utilisation de l’énergie solaire pour augmenter l’autonomie du véhicule. Cela fait déjà un bon moment que cela devrait être fait tellement c’est logique. D’ailleurs, c’est aussi valable pour les poids lourds et les bus car il y a une énorme surface pour loger du solaire. Ce n’est donc pas de ce coté là qu’il faut chercher le problème.

Le problème c’est plutôt d’être pris pour des jambons par des médias poubelles. Et c’est typiquement ce genre de contenu racoleur qui est mis en avant par les algorithmes des réseaux sociaux. Bilan des courses, on vous informe avec des conneries et les contenus sérieux sont relégués en troisième zone. Et après ça, on se demande encore pourquoi le niveau intellectuel est en baisse. Alors sérieusement, au bout d’un moment on dit STOP et on va faire le nécessaire pour remettre les pendules à l’heure. Parce que dans tous les cas, il est strictement hors de question que l’on verse dans le misérabilisme pour faire de l’audience. En attendant, les réseaux sociaux feraient bien de se méfier parce qu’il y a de plus en plus de monde qui commence à ouvrir les yeux concernant ce genre de pratique intolérable.

Média poubelle

En conclusion

Si vous désirez faire l’acquisition de ce camping-car, on vous laisse vous débrouiller. De notre coté, il est hors de question que l’on fasse de la publicité gratuite à une entreprise dont la communication est empruntée aux pires bonimenteurs. En revanche, vous savez à présent à quoi sert un média libre. Comme tout un chacun, on a certainement nos défauts. Mais au moins, on ne peut pas nous taxer d’endormir les esprits. Il ne faut pas compter sur nous pour suivre bêtement le troupeau. On fait notre boulot en toute indépendance avec beaucoup de passion. Et au final, c’est bien plus important que de chercher à caresser tout le monde dans le sens du poil en racontant des histoires à dormir debout.

Avant de se quitter, si vous désirez des informations techniques pour électrifier votre véhicule, vous pouvez les trouver en cliquant ce lien. J’en profite aussi pour vous rappeler au passage que l’on a toujours une pétition en ligne pour faire bouger la législation concernant l’électrification des anciens véhicules (Signer la pétition). Et merci de penser à partager cette contribution car c’est la meilleure façon de lutter contre les charlatans et les rédacteurs à la petite semaine qui n’ont malheureusement pas le niveau requis pour obtenir leur CAP de journaliste. A très bientôt pour d’autres contributions dépourvues de sensationnalisme à deux balles.
Abonnez-vous

Restez informé !

Pour être automatiquement averti par courriel quand une nouvelle contribution est publiée ou mise à jour dans cette rubrique, merci de cliquer le bouton ci-dessous :

Suivre cette rubrique
142 abonnés
X

Suivre cette rubrique

E-mail : *

Partager cet article sur les réseaux asociaux :
Facebooktwittergoogle_pluspinterest

2 votes
Mots-clés :

Laisser un commentaire ?

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.